Comment devenir designer ?

Dessiner les produits de demain, faire du dessin et de sa créativité son métier, la profession de designer est un rêve pour beaucoup de créatifs et de dessinateurs en herbe. Ce domaine comporte cependant de nombreuses spécialités, et il faut pouvoir s’adapter en fonction de celle que vous choisirez. Des outils adaptés permettront de vous aider, et pour les autodidactes comme pour ceux ayant suivi un cursus de formation spécifique, devenir designer requiert des qualités de créativité essentielles pour réussir dans cette voie.

Le métier de designer, qu’est-ce que c’est ?

Une discipline large.

Le métier de designer comporte une multitude de professions ayant chacune leurs particularités. Si cela reste avant tout des métiers d’art, les domaines du design sont variés, et il existe un grand nombre de filières autour de la création graphique. Parmi celles-ci, on retrouve notamment le métier de webdesigner, qui va se spécialiser dans le design numérique, et que l’on retrouvera en tant que concepteur graphique de sites internet, ou dans les jeux vidéo entre autres. Pour le domaine du design de communication, on peut faire appel à la technique du motion design. Le graphiste créera des visuels et des illustrations animées afin de communiquer sur les produits dont on souhaite faire la promotion. Le designer d’espace, quant à lui, élaborera une nouvelle façon de penser l’architecture d’un lieu. Si tous ces métiers font en effet partie du même univers, lorsque l'on mentionne la profession de designer, cela désigne plus particulièrement le design de produits ou la création industrielle. Le designer produit va être la clé de voûte de la conception de produits. Que l’on soit designer en agence de création ou en indépendant, cette fonction va notamment être présente dans la conception d’objets de grande consommation, et de leur packaging. Grâce à ses créations graphiques, il permettra l’élaboration de prototypes pour des meubles et objets, qui pourront peut-être se retrouver dans toutes les habitations.

Plusieurs supports et outils existent pour le métier de designer.

S’il existe de nombreux métiers dans le domaine du design, ces derniers utilisent généralement des outils relativement similaires, et dont l’ergonomie et leurs interfaces aideront les graphistes pour la faisabilité de leurs projets. Les logiciels de conception graphique sont les premiers éléments, essentiels dans la conception d’une image graphique de qualité, permettant de voir l’objet imaginé dans sa globalité. On retrouvera, parmi les plus connus, Photoshop et Illustrator. Fonctionnels grâce à leur polyvalence, ils peuvent complètement être adaptés au graphisme et design de meubles ou d’objets en tout genre. D’autres logiciels de PAO comme Indesign peuvent être également utiles pour la présentation des produits, afin de le mettre en valeur, dans le cadre de la création de supports de communication sur celui-ci. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur pour le dessinateur, les tablettes graphiques sont des options créatives obligatoires pour profiter au maximum des logiciels cités ci-dessus.

Grâce à elles, les contraintes techniques disparaissent, celles-ci permettant de dessiner ses croquis à l’aide d’un stylet, de façon très naturelle. C’est d’autant plus vrai avec les tablettes graphiques scanner, comme la ISKN Repaper, qui permettent de dessiner directement sur une feuille de papier, apposée sur la zone de dessin, avec son crayon favori, comme on pourrait le faire sur un carnet de croquis classique. Grâce à la bague magnétique installée autour du stylo, et avec les capteurs de sensibilité intégrés, celle-ci permet de restituer parfaitement les mouvements de son crayon, afin de voir son illustration se dessiner sur l’écran d’ordinateur en direct. Plus besoin de cours de graphisme poussés dans des écoles de design, ce type de tablette digitale permet à chaque personne ayant des idées d’objets innovants, et un niveau correct en dessin, de pouvoir les travailler sur ordinateur, sans avoir à s’exercer longuement à la coordination main-oeil que demandent des tablettes graphiques sans écran plus traditionnelles. Les outils du designer sont alors à la portée de tous, et permettent aux autodidactes, ou aux simples passionnés, de développer leur art de manière plus professionnelle.

Comment se former en fonction du métier de designer ?

Différents niveaux d’études pour des spécialisations différentes.

Devenir designer peut être un rêve pour beaucoup, et même si, nous le verrons plus tard, il est possible d’arriver à ses objectifs sans diplôme de design ou de diplôme supérieur spécifique, les études de graphisme dans une école de design, dans une formation BTS, ou même dans une formation à distance, permettent une ouverture plus facile sur le monde de l’emploi, où les débouchés peuvent se faire rares dans les métiers artistiques. De nombreux cursus post-bac existent, et si l’on peut se tourner vers une formation en design, comme le BTS design de produits, le BTS communication visuelle, ou une licence pro spécialisée dans le domaine, la maîtrise en design (bac +5) dans une école nationale supérieur d’art et de design reste le meilleur moyen d’envisager, à moyen terme, des postes intéressants, et à haute responsabilité comme le métier de directeur de création. Pour son admission dans une formation en design, il peut être intéressant, pour certaines personnes, de réaliser une mise à niveau en arts appliqués (MANAA). Celle-ci permettra de revoir les bases du graphisme, et de pouvoir ensuite entrer dans un BTS design graphique, ou une autre formation de graphiste adaptée.

Designer en autodidacte, c’est possible !

Devenir graphiste designer n’implique pas forcément de passer par les beaux-arts ou par une école supérieure en design pour réussir. Certains designers réputés, et faisant preuve d’une créativité hors norme ont tout appris par eux même, et peuvent désormais travailler la conception et la réalisation de leurs idées en freelance. Il faut cependant garder à l’idée que les métiers du design n’offrent pas les meilleurs débouchés, et il sera plus difficile d’intégrer une agence de design produit ou une agence de publicité avec un simple niveau bac. Les freelances doivent donc travailler deux fois plus que les autres pour réussir à travailler régulièrement avec de nouveaux clients, et rester à jour en s’inspirant des dernières nouveautés dans le domaine et en gardant l’esprit ouvert. De plus, ils se doivent d’utiliser les mêmes outils que les designers sortant de grandes écoles, afin de répondre aux exigences de leurs clients. Même si des outils comme la tablette graphique scanner permettent d’être plus à même de travailler avec des logiciels graphiques complexes, celle-ci enlevant un bon nombre de contraintes techniques, notamment la coordination main-oeil, et l’utilisation du stylet, parfois peu agréable, il est important pour le dessinateur-designer de rester au fait des nouveaux logiciels, et des nouvelles possibilités qu’offrent les solutions digitales.

Quelques conseils pour devenir designer.

Les qualités d’un designer.

Pour devenir designer, ou mieux, chef de projet ou directeur artistique d’une agence de design, avoir seulement du talent graphique et des compétences techniques, apprises en BTS design de produit par exemple, ne suffisent pas. Si ces qualités restent essentielles pour acquérir sa propre identité visuelle, il faut également savoir travailler en équipe, faire preuve de culture générale, être curieux, et avoir une forte sensibilité créative, afin de faire preuve d’imagination pour comprendre les demandes des clients.

Adaptez-vous au client.

N’oubliez pas que vous travaillez avant tout pour un client, et celui-ci est roi. Il faut alors savoir régulièrement faire des concessions pour que les prototypes et maquettes que vous lui fournirez répondent à ses attentes. Il se peut que vous ayez l’impression que leurs demandes gâchent votre prototype de base, mais l’objet que vous créez doit répondre à leurs besoins et à leur cahier des charges, qui peut être fait de telle sorte à ce qu’il corresponde avec l’identité de leur marque. Il faut donc s’adapter en fonction, gardez à l’esprit que vous effectuez un travail, et que vous pouvez garder l’aspect créatif pour vos idées personnelles.

Inspirez-vous du monde extérieur.

Afin de garder l’esprit clair, il est important pour le designer graphique de sortir et de penser ses futurs éléments graphiques grâce à la nature et ce qui peut l’entourer. Un élément simple, d’une plante d’un animal, peut être une réelle source d’inspiration et peut intégrer le design d’objets, les rendant innovants et créatifs. Les plus grandes créations sont d’ailleurs souvent inspirées du monde extérieur et de la nature. Il ne faut donc pas négliger cet aspect pour garder une imagination dans l’air du temps, surtout à l'époque où l’écologie et la nature sont au centre des préoccupations.

Le design doit rester une passion.

As we have seen, becoming a designer requires constant learning. If specific studies and tools such as software and drawing tablets allow to work in a professional way, being a designer, whatever the chosen speciality, is first of all a job of passion, requiring to always stay up to date with the latest novelties, and to nurture a constant inspiration.

Gardez l'esprit ouvert !

Nous l’avons vu, devenir designer est nécessite un apprentissage constant. Si des études spécifiques et des outils comme les logiciels et les tablettes graphiques permettent de travailler de façon professionnelle, être designer, quelle que soit la spécialité choisie, c'est tout d’abord un métier de passion, celui-ci nécessitant de rester toujours au fait des dernières nouveautés, et de garder une inspiration constante.