Comment dessiner un personnage ?

Apprendre comment dessiner un personnage est quelque chose qui peut paraître évident, mais les dessinateurs débutants se confrontent bien souvent à un résultat décevant lorsqu’ils commencent à ne plus vouloir recopier un modèle, mais à réaliser leur propre création. Ne pas se perdre dans les détails et apprendre à désapprendre sont les clés pour réussir à dessiner facilement un personnage, et s’aider d’un matériel adapté peut également faciliter la tâche du dessinateur.

Préparer son matériel.

Dessin traditionnel ou numérique ?

Lorsque l’on apprend à dessiner un personnage, on peut se demander quel matériel utiliser. D’un côté, le dessin traditionnel est plus naturel, et apprendre à dessiner de cette manière, sans avoir à se soucier de la coordination main-oeil, entre la tablette graphique et l’écran d’ordinateur, est un réel avantage lorsque l’on doit déjà se concentrer pour réussir son dessin, et apprendre les bases afin d’arriver à réaliser un croquis soigné. D'un autre côté, l’alliance de la tablette graphique et du logiciel de dessin est un réel plus lorsque l’on apprend à dessiner. Les raccourcis du stylet et de la tablette, ainsi que les options proposées par le software permettent de travailler plus rapidement, de revenir facilement sur ses erreurs, et de sauvegarder ses œuvres. Si vous ne savez pas choisir, l’utilisation d’une tablette scanner peut être la solution. Comme sur la tablette ISKN Repaper, vous pouvez apposer une feuille de papier directement sur la surface de travail de la tablette, et suite à l’installation d’une bague magnétique autour de votre crayon préféré, vous dessinez comme vous le feriez de manière traditionnelle, avec les mêmes sensations, tout en profitant des multiples options du logiciel de dessin. L’utilisation de ce type de tablette comme une tablette graphique standard vous permet aussi, grâce à un stylet numérique, d’encrer et coloriser vos croquis sans vous tromper, et avec moins de matériel que demanderait un encrage ou une colorisation traditionnelle.

L’ordinateur ne doit pas être un frein à la création.

Contrairement à ce que l’on peut penser lorsque l’on apprend à dessiner, l’ordinateur peut être un allié de taille pour peu que vous soyez bien équipé. Nous l’avons vu, la tablette scanner est d’ores et déjà une solution pour apprendre de façon naturelle, sans avoir besoin de longs tutoriels pour gérer la coordination main-œil, et elle vous permet en outre, de gagner du temps en retranscrivant en parallèle votre travail sur le logiciel de dessin. Nous avons mentionné la colorisation et l’encrage, qui, lorsque l’on n'a pas l’habitude de réaliser ces derniers, peut être un vrai casse-tête si vous ne voulez pas gâcher votre croquis. L’utilisation de feutres est irréversible sur papier, mais la tablette graphique vous apporte une réelle solution à ce problème en cas de bévue lors de votre réalisation. Après avoir réalisé votre croquis sur papier, utilisez le stylet adapté, et en utilisant un nouveau calque sur votre logiciel graphique, réalisez votre encrage ou votre colorisation sans vous soucier de faire des erreurs. Vous pouvez en effet annuler un trait raté d’une simple pression sur le stylet, et recommencer autant de fois que nécessaire jusqu’à avoir le résultat attendu, le tout, sans détériorer votre esquisse de base. De plus, dans le cadre d’un dessin de personnage, la tablette graphique et la gestion des calques sont encore une fois d’une aide précieuse, dès lors que vous souhaitez réaliser des personnages dans des postures compliquées. En prenant une photo de référence sur Internet, vous pourrez aisément utiliser un nouveau calque par-dessus la photographie, pour redessiner les segments des différentes parties du corps, comme nous l’expliquons dans les sections suivantes, et dessiner directement sur celui-ci par la suite. Ainsi, vous gagnez un temps non-négligeable pour travailler les postures de votre personnage.

Dessiner simplement les bases du personnage.

Revenez à l’essentiel.

Lorsque l’on apprend à dessiner des personnages, les dessinateurs débutants sont vite tentés de vouloir entrer rapidement dans les détails en se concentrant en premier lieu sur les vêtements et les visages. C’est une erreur à ne pas commettre, et apprendre à dessiner correctement un personnage passe par repartir aux bases du dessin. Pour faire un personnage, qui aura un aspect réaliste au final, le dessinateur débutant doit tout d’abord porter son attention sur l’anatomie, en réalisant un croquis composé de formes simples. Réaliser un bonhomme en bâtons, même si cela peut paraître une méthode très enfantine, s’avère très efficace pour réussir à obtenir les bonnes proportions de votre personnage à venir, et ainsi pouvoir dessiner facilement celui-ci par la suite. Avec des segments horizontaux et verticaux formant le squelette, vous pouvez ainsi esquisser aisément les différentes parties du corps humain, telles que la colonne vertébrale, le bassin, les bras et les avant-bras, les os des jambes, et évidemment le haut du corps avec la tête, le cou et les épaules. Ces formes géométriques seront parfaites pour dessiner le reste de votre esquisse.

Ajouter les articulations et définir les sections mobiles.

Une fois votre premier dessin simple réalisé, il est temps d’agrémenter celui-ci avec les articulations et les sections potentiellement mobiles. Savoir dessiner ces éléments ne nécessite pas de techniques de dessin particulières, et cette manière de dessiner est régulièrement utilisée par les illustrateurs et les animateurs 3D. Pour ce faire, c’est très simple, il vous suffit d’ajouter de petits cercles, tous de la même taille, à l’intersection entre chaque bâton que vous avez pu croquer auparavant. Cela doit correspondre aux articulations naturelles où les différentes parties du corps sont mobiles. De la même manière, la colonne vertébrale et le cou sont composés de multiples sections qui rendent l’ensemble flexible. Ajoutez alors de petits traits horizontaux tout au long de ces deux éléments, afin de montrer qu’ils peuvent proposer un mouvement par la suite, contrairement aux autres os, entièrement rigides.

Créez les formes globales du corps.

Si jusqu’ici votre dessin de personnage relève plus des œuvres d’un enfant de 3 ans que de dessins réalistes, il est temps de changer cela en ajoutant les formes du corps autour de votre base. Dessiner le corps humain avec de simples bâtons n’est cependant pas dénué de sens. Ces derniers permettent d’entrevoir plus facilement les proportions et la perspective de votre dessin. Cela évite ainsi que, lors du dessin des formes du corps, votre croquis soit entièrement déformé. Pour dessiner rapidement ces dernières, c’est à nouveau très facile : vous devez ajouter un cylindre autour de chaque bâton afin de lui donner un effet de volume. Pour réaliser cela, il suffit de dessiner deux ellipses de part et d’autre de chaque bâton (celui-ci passant au centre de l’ovale), et les réunir par deux segments droits pour former le dit cylindre. C’est notamment ici que la perspective et les proportions prennent vraiment forme. Par exemple, dessiner un bassin nécessite généralement une plus grande ellipse en haut qu’en bas. De la même manière, si vous souhaitez réaliser un effet de perspective, plus la partie du corps sera proche, plus le cylindre sera grand, et inversement. On peut noter différentes parties du corps à esquisser de cette manière : le thorax, le bassin, l’abdomen, les bras et avant-bras, les jambes en deux parties, et la tête représentée par un simple cercle. Les mains et les pieds sont moins importants dans un premier temps, et pourront être dessinés par la suite.

Réaliser des personnages plus complexes.

Cherchez et créez des poses.

Après vous être entraîné sur des dessins simples avec un personnage souvent représenté de face et sans mouvement, vous pouvez reprendre la même technique de dessin, mais avec des corps en mouvement. Une méthode simple pour apprendre à dessiner facilement des postures est de trouver des références de photos sur Internet. De nombreux dessinateurs utilisent cette technique, que cela soit pour les objets comme pour les personnages. Celles-ci vous montreront la position de chaque partie du corps humain dans une position particulière, ce qui facilitera grandement le travail lors du dessin du squelette de votre personnage. Si vous vous sentez plus à l’aise avec certains mouvements du corps, vous pouvez également créer les propres poses de votre personnage, mais cela demande un entraînement rigoureux avant de pouvoir réaliser des dessins de la sorte, sans que votre personnage ne soit entièrement difforme.

Dessinez le squelette.

Une fois votre référence de posture trouvée, vous pouvez réitérer la même technique pour dessiner que pour un dessin simple. La seule différence se trouvera généralement sur la courbure que peuvent prendre les parties mobiles de votre personnage (la colonne vertébrale et le cou). Suivez les courbes de ces sections du corps humain, et recommencez le même processus. Les bâtons au niveau des membres supérieurs et inférieurs seront aussi en mouvement. Bien que restants droits, ces os n’étant pas mobiles, ils pivotent autour de l’articulation afin d’obtenir cet effet dynamique qu’amène la posture du personnage. Ils peuvent également être plus ou moins courts en fonction de la perspective que vous leur donnerez par la suite.

Intégrez la perspective.

Lorsque l’on souhaite créer un personnage dans une position particulière, la perspective joue un grand rôle afin que le dessin soit réussi. C’est à ce moment que lors du dessin des différents cylindres, il ne faut pas négliger cet aspect pour donner cet effet de profondeur qui rendra votre esquisse la plus réaliste possible. La méthode reste cependant identique qu’avec une position de face simple, les ovales à chaque extrémité du cylindre devant juste avoir une taille adaptée mêlant proportion et profondeur. Il est conseillé à ce moment de s’entraîner plusieurs fois sur la même posture, de A à Z, et de comparer vos différents essais afin de voir les problèmes que vous avez pu rencontrer, ainsi que votre progression.

Finir avec les détails.

Ajoutez les différents éléments de détails.

Si vous avez réussi votre première esquisse, il ne vous reste plus qu’à ajouter les éléments de détails à votre dessin. Commencez par dessiner grossièrement les mains et les pieds, puis dessinez les traits principaux du visage et des cheveux. Enchaînez avec les vêtements, les accessoires, et ajustez les détails de chaque élément. Il n’y a pas de technique à privilégier pour cette partie, tout dépendra du style de dessin que vous souhaitez réaliser, et, que cela soit pour du cartoon comme pour du dessin réaliste, vous pouvez utiliser la technique de base de création de personnage. Seule votre créativité et votre style pourront faire la différence.

Encrez votre dessin.

Si vous êtes satisfait de votre croquis, vous pouvez commencer à encrer votre dessin. Redessinez les contours et les détails que vous souhaitez voir ressortir au feutre noir, le but de l’encrage restant d’épurer votre croquis (souvent composé d'une multitude de petits traits), afin que celui-ci ne soit pas trop lourd à regarder et qu’il devienne agréable à l’œil et simple à analyser. Si vous souhaitez garder votre dessin en noir-et-blanc, c’est également le moment de hachurer votre dessin à certains endroits pour indiquer les zones d’ombres et de lumières.

Colorisez votre personnage.

Si vous le souhaitez, même si cette étape n’est pas obligatoire, vous pouvez également colorier votre personnage. Cela lui donnera un aspect dynamique, et avec la variation des teintes, vous pourrez facilement ajouter les ombres rendant votre dessin plus vivant. Commencez toujours à choisir la teinte principale, et ajoutez enfin les effets d’ombre et de lumière par la suite en prenant la pipette pour sélectionner la couleur et la modifier légèrement (plus sombre ou plus claire), en sélectionnant différentes brosses pour un rendu plus naturel.

Dessiner un personnage demande de l’entraînement.

Si cela peut paraître simple, dessiner un personnage nécessite une méthode, ne nécessitant certes pas des années d’expérience en dessin, mais devant être suivie pas à pas pour obtenir un résultat satisfaisant. Si la tablette graphique peut être une aide précieuse lorsque l’on commence à réaliser des dessins un peu plus techniques, il n’en reste pas moins que l’entraînement sera votre meilleur allié afin de voir vos dessins s’améliorer d’essai en essai.