Comment devenir tatoueur ?

Les tatouages sont de plus en plus plébiscités par un large public. Le métier de tatoueur est de ce fait en plein développement. Se former pour devenir tatoueur confirmé passe par un parcours varié, du plus scolaire, avec une formation diplômante dans une école spécialisée, au plus traditionnel, en apprentissage auprès d’un tatoueur déjà en activité. Nous verrons ici comment se spécialiser dans les métiers du tatouage, et quelles sont les clés pour devenir un tatoueur reconnu.

En quoi consiste le métier de tatoueur ?

Pour faire simple, le tatoueur est tout simplement la personne qui va réaliser des tatouages. Mais devenir tatoueur n’est pas si facile, et être un bon dessinateur n’est pas suffisant. Il faut également avoir toutes les compétences nécessaires dans de nombreux domaines pour réaliser de beaux tatouages. Le tatoueur doit tout d’abord connaître son matériel à la perfection, l’utilisation des aiguilles et du démographe ne devant avoir aucun secret pour lui. Il doit également avoir une connaissance parfaite des pigments, de leur utilisation à leur rendu sur les différentes couleurs de peau. Aussi, afin de tatouer au mieux leurs clients, les tatoueurs ne doivent avoir aucune lacune dans l’art du tatouage. Cela passe donc par des compétences en dessin, mais également par une connaissance parfaite des différents styles de tatouages et de l’anatomie, afin que le tatouage s’adapte aux mouvements naturels des différentes parties du corps. Certains salons de tatouage proposent également de réaliser des piercings, une activité demandant toujours plus de polyvalence pour l'artiste tatoueur. Enfin, afin de travailler dans un salon de tatouage, connaître les mesures d’hygiène et de sécurité est une obligation, se faire tatouer impliquant des conditions sanitaires draconiennes, afin d'éviter les infections et les accidents.

Le métier de tatoueur, une évolution fulgurante.

Une évolution des mœurs importante.

La vision du tatouage en France a subi une grande évolution à travers le temps. Si exercer le métier de tatoueur, ou à plus forte raison de tatoueuse, était une chose très inhabituelle il y a encore quelques années, cette profession s’est grandement démocratisée, parallèlement au nombre grandissant de personnes tatouées. En effet, en occident, le tatouage a commencé à reprendre ses lettres de noblesse dès la fin du XVIIIe siècle, mais, celui-ci étant encore vu comme la marque des voyous en tout genre par une grande partie de la société, ça n’est que vers la fin des années 80, et durant les années 2000 que se faire tatouer a de plus en plus été toléré par la population. Le nombre de tatoueurs a ainsi explosé, et ouvrir un salon de tatouages est devenu un réel projet professionnel. Il existe même aujourd’hui un syndicat national des artistes tatoueurs, qui montre la professionnalisation de la profession. Les tatoueurs se réunissent aussi fréquemment dans de nombreux salons, de plus en plus fréquentés, à l'instar du mondial du tatouage, la plus grande vitrine pour cette branche professionnelle si spécifique.

Un matériel en constante amélioration.

L’évolution des technologies a également permis le développement du métier de tatoueur. La machine à tatouer, ou démographe, ainsi que les outils de perçage modernes, ont rendu plus accessible la possibilité de faire un tatouage ou un piercing, ces derniers demandant une technique plus simple qu’avec les techniques ancestrales rudimentaires. Les encres et produits de tatouage ont également permis la démocratisation des inscriptions corporelles permanentes, ces derniers offrant une cicatrisation accélérée et des finitions plus précises. Si l’on ajoute à cela l’accessibilité à la stérilisation du matériel, qui a fait s’accroître la sécurité et l’hygiène des tatouages de façon non-négligeable, elle a ainsi permis le développement de cette pratique à toute une population, quelle que soit leur appartenance sociale. Au-delà du matériel de tatouage, nous pouvons aussi noter que le développement des outils pour apprendre le dessin, a ouvert la voie à de nombreux tatoueurs, en facilitant leur pratique des arts graphiques. On pense notamment aux tablettes graphiques qui ont permis à toute une génération de tatoueurs de dessiner plus facilement, grâce à l’utilisation de logiciels de dessin, et en utilisant de nombreux modèles glanés sur Internet. L’essor des tablettes graphiques a notamment pu permettre d’utiliser les calques fournis par les logiciels, d’avoir accès à de nombreuses options pour améliorer ses esquisses rapidement, et de travailler ses dessins de tatouages, directement sur des photos de différentes parties du corps. S’inspirer du monde extérieur permet également de garder une créativité importante, et des tablettes graphiques proposant de lier les avantages du papier avec ceux du numérique, comme le propose la tablette Repaper par ISKN, permettent aux tatoueurs de réaliser des croquis de ce qui les inspire, avec une grande facilité. Ils peuvent ainsi dessiner ce qu’ils voient, avec le confort d'un carnet de dessin, enregistrer leurs esquisses dans la mémoire interne de la tablette, et retravailler ces dernières numériquement, grâce à la fonction tablette, comme n’importe quelle tablette graphique sans écran. La technologie a ainsi évolué au service des tatoueurs, en facilitant leur travail, et en ouvrant la voie à de nombreux professionnels en devenir.

Quel parcours pour devenir tatoueur ?

Que cela soit un projet de carrière de longue date, ou pour une reconversion professionnelle, il n’y a aucune formation obligatoire afin de devenir artiste tatoueur, excepté si vous souhaitez ouvrir votre propre studio de tatouage, auquel cas il vous faudra suivre une formation d’hygiène et de salubrité, dispensée par un organisme agréé. L’offre de formation permettant de se spécialiser dans l’art du tatouage est faible, et devenir tatoueur par la voie de formations diplômantes, menant à un diplôme d’Etat d'une école française disposant d’une reconnaissance officielle, peut être un vrai chemin du combattant. Intégrer ce parcours de formation permet d’acquérir des compétences élevées, grâce aux leçons dispensées par des formateurs qualifiés, mais cela reste difficile, la demande d'inscription étant largement supérieure à l’offre de formations. C’est pour cela que la plupart des tatoueurs professionnels passent par une formation continue, en apprentissage dans une boutique de tatouage. Se perfectionner auprès de tatoueurs confirmés permet à chaque apprenti autodidacte, de s’exercer afin d’obtenir une validation des acquis grâce aux conseils de son tuteur, ainsi qu'une qualification professionnelle adaptée pour exercer son futur métier. Pour réaliser ce cursus, et être accepté par un salon de tatouage réputé, il faudra cependant démontrer une grande aptitude en dessin, et présenter un portfolio (ou book) déjà conséquent et attrayant. Avoir déjà suivi en amont des formations courtes, un BTS, une licence professionnelle ou un master en graphisme, histoire de l’art, ou tout autre discipline en lien avec le dessin et l’art, permet donc d’augmenter significativement vos chances d’intégrer un studio prestigieux, qui vous fournira les clés et la réputation nécessaire pour exercer votre métier dans les meilleures conditions.

Quelques astuces pour réussir dans le monde du tatouage.

Prenez l’hygiène au sérieux.

Respecter les mesures d'hygiène est une obligation pour chaque personne réalisant des tatouages. Vous détenez la sécurité de vos clients entre vos mains, et tatouer ou percer avec les standards de l’hygiène requis découle de votre responsabilité. C’est ainsi que lorsque vous détenez un salon de tattoo ou un salon de piercing, utiliser du matériel stérile et à usage unique est une obligation. Hors de question de travailler avec une aiguille déjà utilisée, vous mettriez la sécurité de votre client en danger. Suivre une formation diplômante, menant une attestation de formation hygiène, est donc indispensable avant de réaliser n’importe quel travail impliquant un changement corporel sur autrui. Cela vous apprendra les bases, les méthodes de travail, mais également les risques encourus si vous ne les respectez pas.

Assurez le service après-vente.

Un bon tatoueur ne fait pas que réaliser le tatouage. Il organise aussi un suivi de la personne tatouée, afin de vérifier l’évolution de son tatouage et les potentielles retouches à réaliser. Avoir un tatouage n’est pas anodin, et cette relation-client est essentielle, surtout pour une personne dont c’est le premier tatouage, et qui aura besoin des conseils avisés de son tatoueur pour une bonne cicatrisation, et obtenir un bon résultat final. Des crèmes antiseptiques et protectrices, aux retouches, en passant par la phase d'échange pour rassurer son client, le tatoueur a également un travail relationnel et de conseil a effectuer, jusqu’à la cicatrisation complète de son œuvre.

Dessinez encore et encore.

Pour réaliser des tatouages de qualité, il vous faudra améliorer votre style, le travailler, et ce, tout au long de votre vie. Pour cela, un seul moyen : dessiner toujours plus. Ne sortez jamais sans votre tablette graphique, l’idéal étant une tablette permettant l’utilisation du papier pour travailler sans ordinateur, comme sur un carnet de dessin, et pouvoir retravailler votre croquis numériquement une fois rentré chez vous, comme ce que propose la Repaper par ISKN, et croquez tout ce qui vous inspire. Peut-être pourrez-vous créer des dessins que vous pourrez proposer comme des flashs (tatouages uniques, créés par le tatoueur, et non-modifiables par le client), ou agrémenter votre book pour intégrer un salon de tatouage reconnu.

Trouvez votre style…

Afin d’avoir une clientèle fidèle, et de se faire une réputation allant au-delà de votre quartier, il est important de maîtriser un style, et d’avoir sa propre patte, en vous différenciant des autres tatoueurs. Tatouage artistique, réalisme, maori, ornemental, polynésien, tribal, gravure ou encore tatouages géométriques ou japonais, le choix ne manque pas. Vous spécialiser dans un style, tout en ajoutant vos spécificités, vous amènera une clientèle spécifique qui ne se déplacera que vous vous.

…Mais restez polyvalent.

Avoir son style est important, mais il est tout aussi important de maîtriser les autres styles de tatouage. Un tatoueur indépendant doit pouvoir répondre à toutes les demandes de ses clients, et même si sa clientèle sera principalement un public attiré par son style fétiche, certains viendront pour un tout autre style de tatouage, et vous devrez être en mesure de répondre à leurs attentes. Il en va de même pour un tatoueur qui officie dans un salon où exercent plusieurs tatoueurs, chacun spécialisé dans un style en particulier. Vous devez être à même de pouvoir remplacer un collègue absent, ou qui n’a plus de place dans son carnet de commandes pour prendre de nouveaux clients. La polyvalence sera également votre force, mais ne commencez pas à tatouer un dessin technique, comme une œuvre réaliste, ou un tatouage graphique, entre autres, si vous n’en maîtrisez pas du tout les codes. Cela ne ferait que nuire à votre réputation, et refuser de réaliser un tatouage que vous ne maîtrisez pas est parfois la meilleure option.

Soyez curieux.

Afin de rester créatif, gardez une ouverture sur la culture, les arts, la nature, etc. Cela vous permettra de ne pas perdre en inspiration, le nombre de demandes de tatouages augmentant, et réaliser des œuvres uniques pour chaque commande demandant une créativité constante. Sortir et aller voir des expositions, des paysages, la faune et la flore, mais également le travail d’autres tatoueurs, sera pour vous une source d’inspiration constante.

Conclusion

Nous l’avons vu, devenir tatoueur est d’abord une histoire de volonté. Les formations traditionnelles sont rares, et il est normal de passer par la formation continue, auprès d’un tatoueur expérimenté. Cette option demande cependant de réaliser un portfolio convaincant, afin d’avoir sa chance dans les meilleurs salons de tatouages, et d'avoir la meilleure formation et la meilleure réputation pour exercer par la suite. Faire preuve d’une curiosité sans limite, en dessinant toujours plus avec des outils modernes, en travaillant votre style, et en apprenant les différents types de tatouages, ainsi que les spécificités des accessoires et outils permettant de réaliser vos œuvres corporelles, vous permettra d’acquérir rapidement une clientèle fidèle, et une réputation qui peut aller au-delà des frontières.