Comment dessiner un paysage ?

Dessiner un paysage n’est pas chose aisée. Souvent confondu avec des natures-mortes, il n’en n’est rien, et, de la même manière que pour la photographie, avoir un angle de vue intéressant, ainsi qu’une impression de réalisme et de vie dans votre dessin, demande technique et rigueur dans la manière de dessiner votre œuvre. Nous vous donnons ainsi quelques astuces pour choisir le bon matériel, et découvrir les techniques les plus importantes pour réaliser vos premiers paysages.

Quelles techniques utiliser pour dessiner un paysage ?

Définissez votre cadre.

Définir un cadre pour vos dessins de paysages demande un bon sens de l’observation. Sur votre carnet de croquis, réalisez un quadrillage en neuf parties égales (avec trois lignes horizontales et trois lignes verticales), et faites un dessin rapide, avec des formes géométriques simples, des différents éléments que vous souhaitez voir apparaître sur votre esquisse. Faites en sorte de ne pas couper un élément au niveau de ses intersections en bord de page, et placez votre point d’intérêt sur l’une des intersections centrales des lignes de votre quadrillage. Suivre cette technique de dessin vous permettra de dessiner un beau dessin d’observation par la suite, où votre sujet entrera dans la ligne de vision de l'observateur de manière dynamique.

Respectez la perspective.

Afin de faire un dessin réaliste de paysage, dessiner en perspective est un impératif pour obtenir un résultat à la hauteur de ses espérances. Afin de mieux dessiner et de tracer facilement les bonnes proportions sur vos esquisses, le plus simple est de déterminer où se trouve votre ligne d’horizon sur votre dessin. Ainsi, vous pouvez y placer un point de fuite, vers lequel le regard se tournera, et en traçant des lignes de fuite vers celui-ci, au crayon à papier, ou sur un nouveau calque, afin que ceux-ci soient effaçables par la suite, il vous sera aisé de respecter toutes les proportions de chaque objet. Le dessin en perspective vous permettra ainsi d’avoir un paysage sans incohérence.

Structurez vos plans et rendez votre dessin vivant.

Une fois votre croquis réalisé et bien proportionné, afin de dessiner correctement votre paysage, il sera indispensable de bien séparer votre dessin en plusieurs plans, du premier visible par l’observateur, dont les contours et les détails seront très marqués, au dernier plan dont les éléments apparaîtront plus flous et moins précis. Si vous souhaitez mettre en avant une section plus éloignée du dessin, dans ce cas, détaillez cette partie au maximum, et plus vous vous éloignez de celle-ci, plus le reste du dessin perdra en précision dans les détails, un peu à l’instar d’une mise au point avec focale marquée sur une photographie. N'oubliez pas de rendre votre dessin plus en mouvement, en marquant les ombres et les nuances et textures de chaque élément. En effet, un paysage n’est pas une nature-morte. C’est avant tout un modèle vivant, et dessiner un arbre, une rivière, ou dessiner une fleur en pleine nature, doit être fait de manière à ce que le spectateur de votre œuvre puisse ressentir le vent ou le courant de l’eau, et que votre dessin artistique ne soit pas « plat » et sans intérêt.

A chaque paysage, ses particularités

Comment dessiner un paysage de montagne ?

Le dessin de montagne est sans aucun doute une bonne approche pour commencer avec les paysages. Avec ses reliefs massifs, il est assez simple de délimiter les contours de chaque élément, et de s’entraîner au bon cadrage de votre dessin. Il vous suffit ensuite, en suivant les conseils précédents de réaliser votre croquis. Mais attention, les montagnes offrent énormément de jeux d’ombre et de lumière, avec les endroits plus ou moins crevassés de la roche. Il est donc extrêmement important de ne pas passer à côté de ces éléments et de jouer avec la luminosité pour un résultat réaliste.

Comment dessiner un paysage urbain ?

Les paysages ne se résument pas qu’à la nature, et la ville est un excellent moyen pour progresser dans votre art. Il est important de se dire qu’une ville est matérialisable de mille manières différentes, les jeux de lumière étant très variables entre le jour et la nuit, avec l’éclairage artificiel omniprésent. De ce fait, les ombres peuvent être plus complexes, les sources de lumière pouvant provenir de multiples endroits, et il sera important de ne pas négliger cet aspect. De la même manière, une ville peut être reconnaissable au premier coup d’œil. Réaliser les contours globaux des immeubles, ou se concentrer sur un bâtiment célèbre, peut être une option afin que les personnes visualisant votre œuvre puissent se projeter directement dans le lieu que vous souhaitez reproduire. Multipliez les points de vue, soyez créatifs, et vous verrez que les paysages urbains ont beaucoup à offrir, même pour les dessinateurs les plus insatiables.

Comment dessiner un paysage de mer ?

Bien des peintres sont visibles sur les digues en bord de mer, mais le dessin de plage n’est pas le plus aisé. En effet, la mer n’offre pas beaucoup de reliefs, et il est difficile de faire une œuvre ne paraissant pas plate et peu convaincante. Il est très important dans ce type de dessin de bien délimiter les jonctions entre la plage, la mer et l’horizon. Faire ressortir les éléments massifs tels que les bateaux, les digues ou les rochers peut vous permettre de donner facilement du relief à votre dessin. Mais le plus important reste de retranscrire le mouvement de l’eau. Pour ce faire, il vous faudra cadrer votre dessin, et y placer une vague reconnaissable en son centre. Réalisez ensuite un amas de vagues sur toute la surface de la mer, en y délimitant les contours, puis jouez sur les ombres et la lumière pour donner une impression de mouvement. N’oubliez pas ensuite d’estomper votre plan d’eau afin d’obtenir une texture plus réaliste, sans contours visibles, puis réinsistez sur les ombrages pour finaliser votre dessin. L’idéal pour le débutant reste tout de même de s’entraîner à dessiner l'eau avec une photographie où les vagues restent fixes, ou via un logiciel graphique, grâce à une tablette graphique, en mettant la photo sur un calque, et en essayant de reproduire le mouvement des vagues en dessinant par-dessus sur un second calque.

Quel matériel pour dessiner mon paysage ?

Les outils traditionnels.

Pour les dessinateurs débutants, les bases du dessin sont bien souvent découvertes avec le dessin au crayon graphite et une gomme standard. Pour faire un dessin de paysage, se munir d’une panoplie de crayons, d’un carnet de croquis, ainsi que d’une gomme mie de pain, sera un excellent départ pour explorer les différentes techniques de dessin. Si vous vous sentez à l’aise, vous pourrez même vous tourner vers l’apprentissage du dessin au fusain, au pastel ou pourquoi pas vous mettre à peindre à l’aquarelle ou à la peinture à l’huile, afin de découvrir une nouvelle manière de dessiner, le dessin et la peinture étant fortement liés.

L’indispensable tablette graphique

Si la pratique du dessin est instinctivement liée au fait de dessiner au crayon, les tablettes graphiques sont de plus en plus utilisées chez les créatifs en tout genre. Seulement, apprendre à dessiner facilement avec une tablette graphique peut rapidement s’avérer être angoissant pour le dessinateur débutant, comme confirmé, qui souhaite se lancer dans cette nouvelle pratique du dessin. En effet, entre les tablettes graphiques avec écran hors de prix et peu transportables, et les tablettes graphiques sans écran peu intuitives au premier abord, du fait de la coordination main-oeil compliquée à appréhender entre l’écran de son ordinateur et la surface de dessin de son périphérique, savoir dessiner des dessins de paysage, bien souvent en extérieur, peut vite s’avérer compliqué pour quiconque utilise ces outils numériques. Il existe cependant un type de tablette graphique hybride, à l’instar de la Repaper d’ISKN, qui permet à l’utilisateur de dessiner directement sur une feuille de papier, apposée sur la surface de la tablette graphique, avec un crayon traditionnel, muni d’une bague magnétique qui retranscrit fidèlement tous les traits effectués sur votre logiciel graphique préféré. Ainsi, plus besoin d’apprendre le dessin numérique avec toutes les spécificités liées à la coordination main-œil citée précédemment. Vous pouvez profiter, avec une technique traditionnelle, de tous les outils que fournissent les logiciels graphiques tels que Photoshop ou Illustrator, de l’utilisation d’un calque jusqu’aux différents types de pinceaux proposés par l’application. Vous vous délestez ainsi de tout l’achat du matériel de dessin nécessaire pour perfectionner votre œuvre. Un grand avantage, est qu’avec sa batterie et sa mémoire interne, la tablette hybride permet d’être utilisée en toute autonomie, en intérieur comme en extérieur. Il ne vous suffit qu’à transférer vos croquis directement sur votre ordinateur une fois rentré chez vous, et pourquoi pas de le colorier ou de réaliser quelques ajustements avec les fonctionnalités de votre logiciel de dessin, grâce à votre stylet numérique, en passant la tablette en mode sans écran. La tablette graphique hybride ne se résume alors plus qu’aux illustrations numériques, et permet une polyvalence à toute épreuve.

Repaper
La simplicité du papier-crayon, la puissance d’une tablette graphique
Découvrir

Conclusion

Que cela soit pour la ville, la montagne, la mer ou tout autre lieu, dessiner un paysage demande un grand sens de l’observation, et une grande rigueur dans les effets d’ombres et de textures. Que cela soit avec un crayon ou avec une tablette graphique, vous devez retranscrire le meilleur de votre environnement en choisissant le meilleur cadre, et en respectant au mieux les perspectives et les mouvements de ce que vous avez devant les yeux.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10€ en bon d'achat
Réduction valable dès 100€ d'achat.