Comment dessiner de façon autonome sur tablette graphique, sans ordinateur

Pouvoir dessiner partout, sans avoir accès à un ordinateur, mais tout de même avoir les nombreux avantages que propose un logiciel numérique, de plus en plus de dessinateurs recherchent ces spécificités afin de pouvoir s’inspirer de l’extérieur, ou de gagner du temps en travaillant dans les transports. La tablette graphique autonome joue alors un rôle indispensable pour réussir à combiner dessin numérique avec la liberté et le confort qu'offre le dessin traditionnel.

La tablette graphique, l’outil indispensable du dessin numérique

Pour dessiner grâce à un logiciel graphique, si utiliser le clavier et la souris est possible, cela reste très peu conseillé pour un maniement interactif et efficace de votre software. Acheter une tablette tactile adaptée au graphisme devient alors une évidence pour le dessin sur ordinateur, ou même pour la retouche photo. La palette graphique, composée de la tablette graphique et du stylet, embarque une technologie offrant la possibilité de se rapprocher du dessin traditionnel, tout en ayant les avantages des outils numériques. Les niveaux de sensibilité fournis par le crayon, les raccourcis personnalisables, un pinceau adapté à chaque style, et même une connectique simplifiée, avec une connexion sans fil, pour les meilleures tablettes tactiles graphiques, toutes ces spécificités sont, entre autres, recherchées par les graphistes afin de travailler de façon efficace sur leurs esquisses numériques. Mais de plus en plus, les dessinateurs débutants, souhaitant s’initier à la peinture digitale, tout comme les confirmés et les professionnels, cherchent de plus en plus à se libérer en partie de la contrainte de l’ordinateur, afin de pouvoir travailler en déplacement, ou de dessiner en extérieur pour trouver l’inspiration. Tablette avec ou sans écran, périphérique hybride, toutes les tablettes graphiques ont leurs spécificités, et certaines s’adapteront mieux pour ce cas de figure.

Quels sont les avantages d’une tablette graphique autonome ?

Lorsque l’on parle d’une tablette pour dessin autonome, nous parlons ici des tablettes graphiques dédiées entièrement au dessin, et ayant des capacités adaptées pour déceler la pression et l'inclinaison du crayon avec précision, pour dessiner de façon nette et rigoureuse. Nous pouvons donc d’ores et déjà exclure les tablettes multimédias, comme la tablette Samsung Galaxy Tab, l'Apple iPad Pro, la Microsoft surface pro, ou tout autre type de tablettes sous Android, qui, malgré un écran HD de plus en plus efficace, sont plus à même d’être utiles pour naviguer sur internet, utiliser des applications, ou réaliser de simples croquis rapides, sans la sensation de confort que fournit une véritable tablette graphique. Les tablettes graphiques autonomes doivent donc pouvoir combiner tous les aspects d’une tablette graphique standard, tout en étant utilisables partout, sans ordinateur ou périphérique tiers, le tout avec une utilisation sur batterie, ne nécessitant pas de prise secteur, excepté pour faire une recharge de cette dernière lorsque c’est nécessaire. Si elles réunissent ces éléments, les tablettes graphiques autonomes ont le grand avantage de permettre à son utilisateur de dessiner où qu’il le souhaite, et quand il le veut, afin de retravailler son esquisse par la suite chez lui, sur un ordinateur disposant d’un logiciel graphique adapté. Le dessinateur peut ainsi aller chercher l’inspiration où bon lui semble, travailler dans les transports en commun, avec un outil facilement transportable et maniable, mais également utiliser son périphérique nomade comme une tablette graphique standard une fois à la maison ou au bureau.

Quel type de tablette graphique autonome choisir ?

La tablette graphique sans écran

La tablette graphique sans écran est régulièrement utilisée dans le graphisme afin de réaliser des esquisses sur ordinateur. Cependant, malgré la taille de la zone de dessin de cette petite tablette pour dessiner, totalement adaptée pour que celle-ci soit transportable, elle nécessite l’usage d’un ordinateur portable, ou d’un smartphone au minimum. En effet, la zone de travail de ces périphériques ne comportant pas de possibilité de voir directement ce que l’on dessine, il est indispensable de la lier à un écran d’ordinateur pour voir le dessin se faire sous ses yeux. Même pour une tablette graphique Bluetooth, fonctionnant avec une application smartphone, la coordination main-œil particulière, nécessitant déjà un apprentissage, ainsi que la petite taille de l’écran du téléphone, ne permettent pas la précision exemplaire que fournit le dessin sur papier par exemple. Les tablettes de dessin sans écran sont donc exclues d’office du comparatif des tablettes graphiques autonomes, la technologie de cet outil imposant obligatoirement l’utilisation d’un dispositif tiers, avec un moniteur conséquent, afin de pouvoir dessiner convenablement.

La tablette graphique avec écran

Si la tablette de dessin sans écran est hors compétition, l’achat d’une tablette graphique avec un écran intégré en haute-résolution peut s’avérer être la solution idéale pour le graphiste nomade cherchant une prise en main parfaite pour une solution autonome. L’idée est séduisante, les problèmes de coordination main-œil ne se posant plus, et l’impression de dessiner naturellement étant bien présente. Mais ces tablettes pour dessiner posent de nombreuses problématiques pour une utilisation itinérante. Tout d’abord le prix d’une tablette graphique avec un écran full-hd de qualité reste peu abordable pour le dessinateur débutant souhaitant faire son choix parmi les différents modèles de tablettes. De plus, même pour un designer qualifié, une table graphique de ce type nécessite un grand-écran promettant sensibilité graphique et fluidité dans le dessin, un branchement secteur pour l'alimentation de celui-ci, et souvent une connexion wifi pour télécharger et faire fonctionner toutes les options des logiciels.

Ces caractéristiques ne sont ainsi pas compatibles avec l’utilisation d’une tablette graphique nomade, subissant l'usure et les contraintes des déplacements. Il faut alors se concentrer sur des outils de qualité moindre, avec un écran peu réceptif au niveau de pression accordé par le stylet, dont la luminosité peut laisser à désirer, surtout avec les rayons du soleil si vous souhaitez travailler en extérieur, et dont la parallaxe, la précision entre l’endroit de pression du stylet et ce qui s’affiche à l’écran, peut être catastrophique. Si vous ajoutez à cela la faiblesse récurrente du processeur et de la mémoire vive sur une tablette graphique avec écran d’entrée de gamme, ne permettant pas une bonne réponse de la surface active, ainsi que la batterie rechargeable étant très sollicitée, de part l’énergie consommée par l’écran, l’achat d’une grande tablette de dessin fonctionnant sur secteur devient donc quasiment indispensable pour obtenir les avantages d’un outil graphique avec écran intégré, qui peut certes être une solution de bureau intéressante, mais qui ne conviendra pas aux désirs d’autonomie et de polyvalence de leurs acquéreurs.

La tablette graphique papier, ou dite « scanner »

Afin de travailler avec des périphériques au rapport qualité prix abordable et adapté à votre budget, sans ordinateurs portables, et sans avoir besoin d'une connexion wifi ou physique pour enregistrer vos dessins numériquement, les caractéristiques des tablettes graphiques hybrides, comme la Repaper par ISKN, en font sans aucun doute le bon choix pour ceux qui souhaitent une tablette graphique autonome. Ce type de tablette de dessin permet de dessiner directement sur une feuille de papier, apposée sur la surface de dessin, avec son crayon favori. Les capteurs répondant aux niveaux de pression, ainsi que les différents détecteurs répondants à la bague magnétique placée autour de votre stylo préféré, tous intégrés à la zone de travail, permettent ensuite de reproduire les traits effectués sur papier, et de les enregistrer, directement dans l’espace de stockage de la tablette, comme si le logiciel de dessin était intégré à celle-ci.

Ainsi, vous dessinez avec l’ergonomie et le confort des outils de dessin traditionnels, avec une coordination main-oeil standard, tout en pouvant retravailler vos esquisses sur un logiciel graphique dédié, à l’aide d’un stylet numérique adapté, une fois à la maison. Il vous suffit pour cela de transférer votre dessin, enregistré grâce à la capacité de stockage que propose la tablette graphique "scanner", sur votre logiciel de graphisme, grâce à un simple câble USB, et vous retrouverez sur vos calques la réplique exacte de votre croquis réalisé sur papier, sans avoir à passer par la case numériseur qui donne un résultat parfois bancal. Aussi, l'écran étant remplacé par le papier, pas besoin d'une énergie folle, ou d'un branchement sur secteur pour travailler sur une tablette graphique telle que celle-ci, la batterie intégrée, vous donnant la possibilité de travailler vos esquisses en déplacement pendant de longues heures (jusqu'à 6h dans l'exemple de la tablette graphique Repaper). Ergonomique, transportable, et confortable à utiliser grâce à la polyvalence de sa surface de travail, vous pouvez bénéficier, avec cette technologie, de la meilleure tablette graphique autonome, pour seulement quelques euros de plus qu’une tablette de dessin sans écran d’entrée de gamme. Cela en fait le meilleur rapport qualité-prix pour les dessinateurs débutants souhaitant découvrir le dessin numérique, comme pour les professionnels appréciant le confort d’utilisation des carnets de dessin, tout en disposant des avantages des logiciels graphiques.

Repaper
La simplicité du papier-crayon, la puissance d’une tablette graphique
Découvrir

Et le logiciel graphique dans tout ça ?

On peut alors se poser la question du logiciel graphique, et de la réelle utilité d’une tablette graphique nomade pour le dessin numérique. Il faut garder à l’idée que, bien que le logiciel de dessin puisse être intégrée directement dans une tablette graphique avec écran par exemple, nous avons vu que cette dernière n’est pas l’idéal pour travailler de façon nomade, les modèles existants n’étant pas les plus performants pour cette utilisation, et ne proposant pas une compatibilité avec tous les programmes de dessin existants. Il est alors plus intéressant d’investir dans une tablette graphique hybride, permettant de travailler sur papier, qui enregistrera le dessin de façon numérique dans la mémoire interne de la tablette, et qui permettra de l’exporter directement sur son ordinateur personnel ou de bureau, afin de pouvoir retravailler le croquis avec les options du software. Vous pouvez à ce moment dessiner sur n’importe lequel des logiciels compatibles avec votre ordinateur, quel que soit son système d’exploitation, sous Windows et Mac, et avoir accès aux plus connus de ces programmes informatiques, tels que Illustrator, Adobe Photoshop, Gimp, Inkscape ou encore Corel Painter, mais également à ceux les moins répandus, mais plus adaptés à vos besoins. Vous n’avez ainsi plus de limites de localisation, et avez accès à tous les avantages de la tablette graphique standard, tout en pouvant travailler d’où vous voulez.

Conclusion

Nous l’avons vu, faire du digital painting de façon autonome, sans l’aide d’un ordinateur, demande une tablette graphique réellement adaptée. Si les tablettes de dessin avec écran proposent des spécificités alléchantes, et paraissent bien correspondre à cet objectif, leur prix élevé, et les performances des tablettes de milieu de gamme, dans cette catégorie, ne permettent pas à tout à chacun de pouvoir dessiner où qu’ils le souhaitent. L’achat d’une tablette graphique scanner, comme la Repaper par IKSN, devient alors une véritable solution pour faire le lien entre confort et autonomie du dessin traditionnel, avec la puissance des logiciels numériques.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10€ en bon d'achat
Réduction valable dès 100€ d'achat.