Comment imprimer ses dessins numériques ?

Dès lors que l’on commence à faire de nombreux dessins, il peut être intéressant de réaliser des tirages, que cela soit pour les intégrer sur toute une gamme de supports différents, pour les exposer, réaliser de la communication, pour illustrer des livres et des magazines, ou tout simplement pour garder des souvenirs en format impression photo, ou même pour de la confection de T-shirts imprimés par exemple. De nombreux événements peuvent donc vous amener à imprimer vos dessins, et si l’impression traditionnelle sur une imprimante numérique classique peut vous permettre de garder un souvenir, passer par des solutions d’impression plus professionnelles sera indispensable pour quiconque souhaite réaliser des copies en grande quantité, ou pour des petites séries de tirages d’excellente qualité.

Quel matériel est nécessaire pour l’impression de mes dessins numériques ?

Un logiciel pour paramétrer l'impression de son œuvre.

En plus de fournir les outils nécessaires pour dessiner de façon efficace, les logiciels graphiques permettent de régler tous les paramètres indispensables à une bonne impression. Que cela soit via la suite Adobe, avec Photoshop, Illustrator ou Indesign, des logiciels graphiques comme Krita ou Corel Draw, ou encore avec des softwares gratuits comme Gimp ou Inskcape, ils proposent tous des options permettant d'ajuster la résolution de votre image, ou de la rééchantillonner pour réaliser des agrandissements. Il ne reste qu’à vous de choisir le logiciel idéal selon ce que vous souhaitez réaliser, en fonction de vos habitudes et des outils proposés. Vous aurez le choix entre les logiciels vectoriels pour de l’illustration ou des animations, ou matriciels pour des dessins à base de pixels.

Un scanner pour faire des tirages de vos dessins sur carnet.

Les adeptes du dessin sur papier peuvent également avoir à numériser leurs œuvres pour en faire des tirages, que cela soit pour les vendre, ou pour réaliser des outils de communication, des livres ou des BD par exemple. Il existe alors plusieurs solutions répondant à leurs attentes. La première est d’utiliser un scanner. Celui-ci permet de numériser en haute définition les dessins papier que vous pourriez faire, mais il faudra cependant choisir un bon périphérique de numérisation, afin de pouvoir obtenir une résolution suffisante au moment de transformer votre dessin classique en dessin digital. Il ne vous restera alors plus qu’à le paramétrer correctement via le logiciel compatible, en respectant la taille et la résolution voulue, et à intégrer votre dessin, désormais en format numérique, sur votre logiciel de graphisme préféré afin d’effectuer les dernières retouches et de programmer les paramètres d’impression. Une seconde solution similaire est d’utiliser un appareil photo numérique reflex d’excellente facture, afin de prendre votre dessin en photo, et de le retoucher sur un logiciel graphique. Cette solution est cependant relativement désuète, car même si la qualité peut être excellente, cela demande des conditions d’éclairage et de positionnement de l’appareil extrêmement précises. De plus, ces deux solutions restent peu pratiques, celles-ci demandant de nombreuses retouches sur le logiciel graphique, afin d’enlever les petites imperfections dues à la numérisation. Il peut alors être intéressant, pour les dessinateurs souhaitant rester sur papier, mais avoir un format numérique de leurs dessins, de se munir d’une tablette graphique hybride, comme la Repaper d’ISKN, pour mêler le confort du dessin traditionnel avec la puissance des logiciels graphiques. Celle-ci, en apposant une feuille de papier directement sur la zone de travail de la tablette graphique, et en installant une bague magnétique répondant à l’inclinaison autour de son crayon préféré, permet de dessiner directement sur papier, avec des outils traditionnels, tout en ayant son dessin se matérialisant directement sur le logiciel graphique, avec les outils numériques sélectionnés. Cela permet ainsi de gagner du temps, scanner ses dessins n’étant plus nécessaires, et la résolution de l’image étant d’ores et déjà préparée en amont. Plus besoin de rééchantillonnage, ni de retouches, avec une tablette graphique scanner tout est effectif en un seul coup de crayon.

Repaper
La simplicité du papier-crayon, la puissance d’une tablette graphique
Découvrir

Une bonne imprimante pour les impressions à domicile.

Un bon matériel d’impression est indispensable pour obtenir un rendu colorimétrique et une précision d’encrage donnant un tirage d’excellente qualité. Parmi les différentes machines à imprimer, vous pouvez opter pour une machine d’impression jet d’encre, qui saura accepter les papiers à l’épaisseur plus importante, et qui aura une meilleure gestion des couleurs de par sa capacité à mélanger et à accepter les encres à base de pigments, bien plus efficaces pour un rendu de qualité pour des œuvres d’art. On oubliera les imprimantes laser, qui, même si elles ont une vitesse d’impression bien supérieure, seront plus adaptées au noir et blanc et aux impressions de basse qualité.

Du papier, de l’encre et un support adapté.

Les consommables comme le papier et les encres utilisées, ainsi que les différents supports d’impression sur lesquels vos dessins numériques seront imprimés, sont des éléments essentiels à prendre en compte au moment de réaliser des impressions. Dans tous les cas, il est conseillé de choisir un papier non-acide afin d’optimiser le rendu des couleurs et d'avoir une meilleure durabilité de votre œuvre. De la même façon, le choix de votre encre sera essentiel pour les différentes techniques d’impression digitale. Deux solutions majeures s’offrent alors à vous. Si les encres avec des colorants vous permettent d’avoir une sublimation des couleurs, et un temps de séchage bien plus rapide, la durée de tenue dans le temps sera limitée. Si vous imprimez une œuvre destinée à être vendue et conservée dans le temps, des encres à base de pigments seront l’idéal. Celles-ci s’adaptent à tous les types de support, et même si leur marquage paraît moins éclatant qu’une encre avec colorants, leur tenue dans le temps sera bien plus importante. Il ne vous reste alors plus qu’à choisir des supports souples ou des supports rigides afin de conserver ou d'exposer votre œuvre après impression, et la mettre en valeur aux yeux de tous.

Pourquoi ne pas passer par un professionnel ?

Nous avons pu le voir, l’impression d’une œuvre d’art à domicile demande du matériel qui peut être coûteux, et que cela soit pour des petites quantités, ou pour réaliser de nombreuses impressions, cela peut soit coûter cher en consommables, soit rendre les investissements peu rentables. Il peut alors être intéressant de passer par un imprimeur spécialisé dans l’impression à partir de fichiers numériques. Un spécialiste de l’impression peut en effet vous proposer une large gamme de prestations et de finitions, grâce à ses ses presses numériques et à ses nombreuses machines d’impression dernière génération, et vous permet ainsi de réaliser tout type de produits, tels que des supports de communication personnalisés, des cartes de visite, des bâches imprimées, des affiches, des flyers, des posters, et même de la sérigraphie et du flocage pour ceux souhaitant réaliser de l’impression textile. De la même manière, en vue d’exposer ou de vendre un ou plusieurs de vos dessins numériques, les imprimeurs peuvent vous fournir d’excellents résultats pour tout ce qui touche aux arts graphiques, et utiliser différentes techniques d’impression directe sur des types de supports variés. Afin d’avoir la qualité escomptée, ainsi qu'une réactivité à toute épreuve, il vous faudra fournir à votre professionnel un fichier paramétré à la perfection, celui-ci se basant totalement sur ce que vous allez lui donner pour imprimer directement sur ses machines.

Les astuces essentielles pour des tirages de qualité.

Les DPI c’est quoi ?

Le DPI (Dots Per Inch), ou PPP en français (Point Par Pouce), est une unité de mesure pour indiquer la résolution d’une image. Celle-ci correspond au nombre de points réalisés par votre imprimante en un pouce, ou pour écran, le nombre de pixels en un pouce (on parle alors de pixel par pouce). Plus le nombre de points sera important, plus votre image sera en haute définition, et plus la qualité d’impression sera grande. Il est alors conseillé, dans les paramètres du logiciel graphique, de passer votre image en 300 DPI minimum, voire en 400 DPI si vous souhaitez une impression en très haute résolution. Si vous vous tournez vers des imprimeries professionnelles ou vers un atelier d’impression à la demande, la qualité minimale demandée par ces structures sera de 300 DPI pour la plupart d’entre elles. Attention, l’augmentation des DPI aura bien souvent pour effet de réduire la taille de votre image afin de gagner en résolution et en netteté, il faudra alors vous tourner vers le rééchantillonnage si vous souhaitez réaliser une impression numérique grand format.

Pensez au rééchantillonnage !

S’il est dans un premier temps conseillé d’augmenter la résolution (les dpi) sans rééchantillonnage, afin de retravailler au mieux ses dessins digitaux, dès lors que l’on souhaite faire un agrandissement pour une impression grand format, rééchantillonner son image est indispensable. Le rééchantillonnage numérique permet d’imprimer dans un format d’impression adapté pour tout type de supports grands formats. Le principe de cette technique numérique est d’ajouter des pixels, grâce à l’intelligence artificielle du logiciel, sur des petites et moyennes images, afin de les agrandir sans perdre en résolution, donc en dpi. Très utilisée par les publicitaires afin de réaliser leur communication visuelle, cette technique permet de varier le format d’impression d’une image et propose des impressions numériques gardant au maximum les nuances de l’image d’origine. Il vous suffit pour cela de vous rendre dans les paramètres de résolution de votre logiciel graphique, tels que Photoshop et Illustrator, et de sélectionner la case « rééchantillonner » lorsque vous changez la taille de vos visuels. Il ne vous reste alors plus qu’à valider pour enregistrer vos fichiers et pour imprimer ces derniers, ou les envoyer à votre imprimerie ou à votre service d’impression professionnel.

RVB ou CMJN ?

Le RVB (rouge vert bleu) et le CMJN (cyan, magenta, jaune, noir), sont deux des options disponibles pour le profil colorimétrique de votre image. Si le RVB donne une plage de couleurs plus importante, celles-ci étant déterminées numériquement, il sera surtout utilisé pour les images disponibles sur un écran d’ordinateur, les pixels de votre écran pouvant s’adapter facilement à ces couleurs. Pour une impression, il sera cependant préférable d'utiliser le profil CMJN, qui correspond à des mélanges de ces quatres couleurs, et qui sera lu comme tel par l’imprimante. Vous pouvez cependant créer vos images en RVB, mais attention, à l’impression, une conversion au CMJN sera obligatoirement effectuée, les imprimantes utilisant des mélanges de pigments réels. Autant donc travailler sur vos fichiers dédiés à l’impression directement en CMJN, car, même si vous pouvez avoir un rendu moins éclatant, il sera proche de ce que vous obtiendrez dans la réalité.

Fonds perdus et traits de coupe.

La gestion des fonds perdus est bien trop souvent oubliée lorsque l’on débute dans l’impression d'un dessin numérique ou d’un tirage photo. Il est important de préciser que lors de l’impression de vos œuvres, notamment chez l’imprimeur, ce sont des rouleaux de papier qui sont utilisés comme support à imprimer, et non des feuilles indépendantes. Une découpe numérique est alors réalisée en fonction de la taille du fichier indiquée, mais une marge d’erreur due à l’épaisseur des lames et au positionnement du papier au moment de la coupe est à envisager. Il faut donc prévoir une certaine flexibilité sur la taille et prévoir un « fond perdu » de 3 à 5 millimètres en moyenne. Le fond perdu correspond à une continuité de l’image, n’ayant pas pour vocation à apparaître une fois la découpe effectuée. Cette technique d’impression, à préparer en amont, permet ainsi de ne pas avoir de bord blanc lors du rendu final, et d’obtenir une image au rendu parfait. Vous pouvez gérer les options de fond perdu dans les paramètres d’impression de votre image, directement sur votre logiciel graphique. Ces derniers seront intégrés dans vos fichiers à envoyer à l’imprimeur, ou lorsque vous souhaitez imprimer sur votre machine d’impression. Attention cependant, certaines imprimantes grand public laissent un contour blanc quoiqu’il arrive. Vous pouvez pallier cela en investissant dans une imprimante dédiée à l’impression de haute qualité, ou en supprimant les marges dans les propriétés de votre imprimante.

Exportez au bon format.

Enfin, vous en êtes à la dernière étape avant l’envoi de votre fichier à votre imprimeur, ou avant l’impression sur votre imprimante personnelle. Il faudra alors exporter votre dessin numérique dans un format répondant aux meilleures conditions en fonction de ce que vous souhaitez en faire. Pour des magazines, tout comme pour les tirages artistiques, il est intéressant d’exporter vos fichiers en format « TIFF » ou « JPG ». Le format « TIFF » est cependant plus intéressant, celui-ci évitant la perte de données lors de la compression, contrairement au « JPG » qui aura une qualité légèrement moindre. Pour les outils de communication, comme les flyers ou les affiches, il est régulièrement question d’imprimer vos œuvres numériques sur différents formats (affiches, flyers, kakémono, …). La vectorisation de votre dessin, pour une exportation en PDF est alors l’idéal pour s’adapter à tous les formats, sans perte de qualité.

Conclusion

Nous l’avons vu, imprimer des dessins numériques n’est pas anodin. Du choix de l’outil de numérisation, au logiciel, en passant par les outils d’impression et les paramètres à programmer, c’est tout un cheminement qu’il faut respecter avant de pouvoir imprimer ses dessins dans la qualité voulue. N’oubliez pas l’objectif final de votre impression, afin de paramétrer au mieux toutes les options, et d’obtenir une œuvre en format réel qui saura éblouir tous les observateurs.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10€ en bon d'achat
Réduction valable dès 100€ d'achat.