Découvrir et choisir les meilleurs logiciels de dessin numérique.

Utiliser un logiciel de dessin est un apprentissage obligatoire pour réaliser des œuvres numériques. Que cela soit dans un cadre professionnel ou de loisir, bien sélectionner son logiciel graphique nécessite de savoir pour quelle utilisation celui-ci est destiné. Pour du graphisme, de la peinture numérique ou de la retouche photo, découvrez comment choisir votre logiciel de dessin, et comment l’utiliser de la meilleure des façons possibles.

Passer au numérique avec un logiciel de dessin.

Quel matériel est nécessaire ?

Les logiciels de dessin permettent de se suppléer aux traditionnels crayons et pinceaux, et d’utiliser la puissance du numérique pour réaliser des options parfois impossibles dans la vie réelle. Il est cependant nécessaire de disposer de certains outils pour profiter au mieux des possibilités qu’offre votre logiciel de création graphique.

● La tablette graphique :

Même si elle n’est pas obligatoire, l’utilisation de la tablette graphique est quasiment indispensable pour pouvoir dessiner ou réaliser des illustrations sur un logiciel de peinture numérique. Largement utilisées par les graphistes, les tablettes graphiques permettent de réaliser des dessins de façon naturelle, et les utilisateurs peuvent aisément retrouver leurs marques par rapport au dessin traditionnel si ces derniers font le bon choix de matériel. C'est notamment vrai avec l’utilisation des tablettes dites « scanner ». Cette technologie permet de dessiner directement à main-levée sur une feuille de papier, placée sur la surface de travail sensible à la pression, et, à l’instar de la tablette Repaper par ISKN, d’utiliser ses outils de dessin préférés, grâce à la bague magnétique à placer sur son crayon favoris, et aux magnétomètres placés à l’intérieur de la tablette. Une tablette telle que celle-ci permet de créer des dessins sur votre logiciel de graphisme, comme si vous esquissiez avec les mêmes sensations que sur un carnet de dessin. Plus besoin de travailler sa coordination main-oeil comme sur une tablette graphique sans écran (nécessitant de regarder son moniteur d’ordinateur, et non sa main, durant la phase de dessin, afin de garder ses repères), ou d’investir dans une tablette avec écran intégré, souvent très onéreuse pour les débutants. Prendre en main le logiciel de conception graphique et créer des dessins n’a jamais été aussi facile et il devient alors plus intuitif de travailler sur celui-ci.

● L’ordinateur :

L’autre outil essentiel, et pas des moindres afin d'utiliser un logiciel pour dessiner, est l'ordinateur. Qu’il soit portable ou de bureau, celui-ci doit être assez puissant pour supporter le software que vous souhaitez installer, surtout si vous comptez travailler sur des fichiers de taille conséquente, ou de manière professionnelle. Vérifiez bien que vous ayez assez de RAM pour que votre logiciel tourne de manière fluide sur votre PC ou votre MAC. Si 8Go de RAM paraît être suffisant pour un utilisateur occasionnel, monter jusqu’à 32Go n'est pas une aberration si vous souhaitez créer et travailler des fichiers en haute définition. La carte graphique de votre ordinateur doit également être choisie en fonction de l’utilisation que vous aurez de votre logiciel. Plus vous l’utilisez de manière intense, plus la carte graphique devra être puissante et de bonne qualité.

● Le moniteur :

De la même manière, votre moniteur (l’écran de votre ordinateur) doit être choisi avec précaution. De la taille de l’écran à la résolution proposée par celui-ci, plus ces deux paramètres sont élevés, plus vous pourrez être précis sur les détails que vous souhaitez ajouter à votre dessin. Les niveaux de gris et la précision des couleurs auront également un impact important. Le moniteur doit pouvoir restituer les couleurs de façon fidèle, notamment si vous souhaitez imprimer vos créations chez l’imprimeur par la suite.

Comment utiliser un logiciel graphique ?

Sous Windows et Mac, que ce soient des logiciels gratuits ou payants, vectoriels ou permettant la prise en charge des images matricielles (utilisant les pixels), la prise en main des logiciels graphiques est relativement identique de l'un à l'autre, et leurs interfaces suivent généralement les mêmes schémas. Les illustrateurs et les graphistes retrouveront régulièrement une barre d’outils où l’on trouvera les différentes icônes pour la sélection des brosses et crayons, de la gomme, du zoom, ou de toutes sortes d’options variant d’un logiciel à un autre. De la même manière, une section composée d’un onglet de calques et d’un autre avec les paramètres pour l’outil sélectionné sera disponible pour l’utilisateur. Enfin, comme dans tout logiciel, différents onglets permettant d’importer et d'exporter dans différents formats de fichiers, ou encore de sélectionner des options pour éditer vos croquis numériques, se trouveront dans la partie supérieure de la fenêtre. Si vous avez fait le choix d’utiliser une tablette graphique, c’est simple, la pression du crayon sera retranscrite à l'écran de votre logiciel. Chaque point de la surface de la tablette coïncide donc à un endroit précis sur l’écran. C’est ce que l’on appelle le mode absolu. Vous pouvez donc aisément dessiner et passer d’un outil à un autre, ou changer de calque, en effectuant une pression rapide sur l’endroit adéquat de votre tablette graphique. Il devient alors très rapide de créer un dessin et de l’exporter ensuite dans de nombreux formats. Chaque logiciel aura ensuite sa propre spécificité. Il est donc important de bien le choisir pour avoir les outils adaptés dans votre barre d’outils, et pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Il est même conseillé, surtout si vous comptez utiliser un logiciel graphique de manière professionnelle ou semi-professionnelle, d’être formé lors d’un cours adapté ou en suivant des tutoriels, aujourd’hui nombreux sur le web.

Quel logiciel pour quelle utilisation ?

Le logiciel de dessin offre de nombreuses possibilités.

De nombreux softwares de création graphique sont à ce jour disponibles sur le marché. S’ils ont tous une base commune permettant de se repérer de l’un à l’autre assez aisément, ils permettent à tout à chacun d’avoir une utilisation vraiment spécifique. Nous pouvons d’ailleurs le voir avec la suite Adobe Creative, et ses softwares de création offrant un bon aperçu global de ce qu’il peut se faire à ce jour en termes de logiciel graphique. Nous avons tout d’abord Adobe Photoshop qui permet au dessinateur de créer et d’éditer des images composées de pixels. C’est sans aucun doute le plus polyvalent des logiciels, et vous pouvez effectuer de nombreuses retouches et modifications d’images via celui-ci. Le logiciel Adobe Illustrator quant à lui va permettre la modélisation d’images vectorielles (utilisant des formules mathématiques, et non des pixels). La vectorisation d’une image permet notamment de pouvoir la redimensionner à l’infini sans perte de qualité. Le logiciel vectoriel est très pratique pour la création d’illustrations pouvant être amenées à être agrandies, ou pouvant subir un zoom de manière conséquente. Ensuite, nous avons InDesign. Ce logiciel de PAO est quant à lui destiné à la mise en page, mais permet tout de même aux graphistes et aux dessinateurs de réaliser des retouches en dessinant directement sur les images importées. Vous pouvez avec lui formater vos fichiers au millimètre afin de l’envoyer dans un format standard chez l’imprimeur, avec un fond perdu adapté (une marge prévue pour la découpe). Enfin, Adobe Lightroom sera pour sa part dédié à la photo, afin de les retoucher rapidement et facilement grâce aux outils proposés. Bien évidemment des dizaines de logiciels, en dehors de la suite Adobe, qui est payante, existent, aussi bien sous Windows que sous Mac OS X. Il n’y a donc pas de meilleur logiciel de dessin, mais plusieurs logiciels, chacun adapté à une fonction en particulier.

Logiciel vectoriel VS Logiciel matriciel.

Nous l’avons vu, plusieurs types de logiciels existent pour des utilisations différentes, et même si leurs interfaces peuvent paraître similaires, et que seuls les outils semblent changer, il existe tout de même une différence majeure entre deux types de softwares bien particuliers : les logiciels matriciels et les logiciels de dessins vectoriels.

● Les logiciels matriciels :

Les débutants apprennent généralement rapidement à effectuer des retouches ou des créations via des images utilisant des pixels. C’est ce que l’on appelle une image matricielle, ou bitmap. Pour les dessinateurs, même les plus confirmés, utiliser un logiciel matriciel comme le logiciel Photoshop, est un véritable plus. En effet, même si celui-ci demande de créer directement son dessin sur un canevas d’une taille imposante, le zoom faisant perdre de la qualité d'image si la résolution en pixels n’est pas assez élevée, les détails et les dégradés de couleurs seront bien plus précis que sur une image vectorielle qui aura tendance à aplatir et supprimer ces derniers. De plus, il est possible de réaliser un export de ses créations en jpeg, format très accepté pour de nombreux sites internet, et par n’importe quel navigateur web.

● Les logiciels vectoriels :

À l’inverse, le logiciel de dessin vectoriel, comme le logiciel Illustrator, va rapidement être plébiscité par les designers, ou encore par les illustrateurs, qui apprécieront de pouvoir modifier la taille de leur œuvre comme bon leur semble, en fonction du format sur lequel ils souhaitent la diffuser. L’image vectorielle utilise une multitude de minuscules segments géométriques reliés entre eux par des formules mathématiques. Vectoriser une image permet ainsi de créer des courbes et lignes droites naturelles pouvant être agrandies sans déformation, mais au détriment des dégradés de couleurs complexes, qui sont simplifiés au minimum. Les concepteurs d’illustrations vectorielles peuvent ensuite réaliser une exportation dans un format particulier comme le SVG afin de le sauvegarder et le partager avec d’autres professionnels, mais surtout en PDF et PNG qui permettent de partager facilement ses créations, avec un zoom infini sur le fichier (ce qui peut être très pratique, notamment pour un dossier comprenant du dessin industriel par exemple).

Les logiciels pour le graphisme.

Lorsque l’on parle de graphisme, on parle généralement de création de visuels dans le sens large du terme, que cela soit des affiches de promotion ou d’information par exemple. De nombreux logiciels sont ainsi disponibles pour réaliser ces tâches, et ces derniers sont notamment utilisés par les professionnels. Pour traiter une image bitmap, on va généralement se tourner vers Photoshop, qui, bien que payant, reste le plus utilisé par les professionnels du monde de la communication comme le graphiste, mais également par le particulier souhaitant créer des visuels audacieux, ou le débutant essayant de se former aux outils graphiques. Cependant, le logiciel libre Gimp propose également des options plus que convaincantes pour s’essayer à l’univers du graphisme, celui-ci étant le pendant gratuit de Photoshop. Les illustrateurs qui souhaitent réaliser des documents comme une infographie, ou des affiches d’informations nécessitant d’être sorties dans des formats différents (plus ou moins grands), auront besoin quant à eux d’utiliser le format vectoriel. Pour cela, Adobe Illustrator a toute sa place et reste très utilisé par la communauté des graphistes. Mais un logiciel vectoriel libre et gratuit comme Inkscape fera également très bien son office, et concurrence aujourd'hui sérieusement les offres payantes comme la suite Adobe ou Corel Draw.

Les logiciels dédiés à la peinture numérique.

Lorsque l’on pense au terme « logiciel graphique », on pense surtout à la possibilité de dessiner grâce à celui-ci. Même si les logiciels vectoriels peuvent être une solution, il n’en reste pas moins que la précision de l’image bitmap permet d’obtenir une finition bien plus précise en termes de couleurs, et le logiciel matriciel sera donc privilégié pour réaliser des dessins numériques. À ce jeu-là, Photoshop tient encore le leadership, celui-ci étant grandement utilisé par un nombre important d’utilisateurs. Mais d’autres possibilités tirent leur épingle du jeu, à l’instar de Krita, un logiciel gratuit étant une réelle alternative à Photoshop. Celui-ci dispose en plus d’un stabilisateur de trait et de nombreux outils adaptés au digital painting. De la même manière, Clip Studio Paint (ex Manga Studio) sera l’allié idéal pour la création de BD ou de mangas. Si ce dernier ne dispose pas de version gratuite (excepté une version d’essai de 30 jours), il est vraiment efficace pour le dessin, avec des outils adaptés, et la mise en page afin que vos planches soient directement prêtes à l’impression après l'export. Les voyageurs apprécieront également les applications pour téléphone et tablettes, compatibles en bluetooth, comme Repaper Studio, qui permet de lier la tablette Repaper à votre périphérique mobile, et à dessiner en direct tout en vous donnant la possibilité d'enregistrer ou exporter vos créations où que vous soyez.

Les logiciels pour la retouche photo.

La retouche photo est généralement l’activité provoquant l’entrée du grand public dans le monde des logiciels de dessin. Si Photoshop est une nouvelle fois le logiciel de retouche photo le plus utilisé grâce à sa polyvalence extrême, à l’instar de Gimp pour la version gratuite, des solutions plus adéquates existent. Toujours chez Adobe, nous pouvons noter Lightroom, qui propose des outils de retouche intuitifs et réellement adaptés pour affiner, améliorer, coloriser ou recadrer vos photos, ou encore Photoscape ou Darktable pour des logiciels gratuits et plus que corrects pour se lancer dans la retouche photo.

Bien choisir son logiciel pour ses besoins est important.

Si la suite Adobe est aujourd’hui la plus utilisée au monde, grâce à ses différents logiciels, à sa polyvalence, notamment pour Photoshop, et à sa capacité à s’adapter à tous les périphériques comme les tablettes graphiques, il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives que vous pouvez envisager sérieusement. La seule contrainte est de savoir quelle sera l’utilisation de votre logiciel de dessin. S’armer d’outils extérieurs comme une tablette graphique, avec ou sans écran, ou encore une tablette scanner comme la ISKN Repaper, accompagnée de l'application Repaper Studio, pour une sensation encore plus intuitive, est essentiel pour utiliser votre logiciel de la meilleure manière possible.