Etude de cas Rémi Huneau - Architecte et enseignant chercheur

Le témoignage de Rémi H.

  • Sa profession: Architecte et enseignant chercheur à l’ENSAG (Ecole Nationale Supérieur d’Architecture de Grenoble).

  • Ses enseignements: Il enseigne dans le champ ATR/RA (représentation en architecture)

  • Son crédo pédagogique: « Moi, j’ai besoin d’enseigner le dessin manuel à mes étudiants, en plus, je ne suis pas le Picasso du numérique. »

Avec les confinements successifs, la formation à distance s’est généralisée dans les établissements scolaires. Cette forme d’enseignement prend aujourd’hui tout son sens, et il est possible de le rendre plus dynamique en mettant en œuvre des méthodes adaptées et de bonnes pratiques.

Rémi a longtemps cherché une solution simple et abordable pour animer ses cours à distance et retrouver le plaisir d’enseigner en dessinant. Pour lui, la visualisation de ses tracés est très importante car elle facilite la compréhension de ses étudiants. Croquis sur tableau blanc digital, numérisation du crayon et gestion des calques rythment désormais les cours de Rémi et lui permettent ainsi de faire ce qui lui plait le plus : transmettre son expertise à ses étudiants en dessinant.

« Avant, j’utilisais un rétroprojecteur. Le problème c’est que mes dessins étaient figés. »

Avant de se procurer Repaper, Rémi utilisait un rétroprojecteur/visualiseur. Une caméra était positionnée au-dessus de sa main et l’enseignant dessinait ses schémas à ses élèves. Le plan de la caméra était projeté en direct sur l’écran géant de l’amphithéâtre. Un moyen pratique mais peu efficace puisque ses dessins étaient figés, statiques, bruts et sa main en cachait une partie. La compréhension des étapes de construction des formes géométriques était donc plus compliquée pour ses étudiants.

« J’ai eu des enseignements à distance et hybrides. »

Avec les différents confinements et restrictions sanitaires, Rémi a vu son enseignement changer, à plusieurs reprises. Au début ses élèves étaient 100% à distance tandis que quelques mois après un enseignement «hybride» a pu être mis en place. L’enseignement hybride lui permettait d’avoir la moitié de sa promotion en classe et l’autre moitié chez elle.

« Il y avait un écart de compréhension entre les groupes. »

Dès le début de ses enseignements hybrides, Rémi a observé un écart de niveau entre ses élèves. Il admet que ce fut plus complexe pour eux lorsqu’ils n’étaient pas tous dans les mêmes conditions. Malgré tous les avantages de cet enseignement, il s’est rendu compte que le niveau de compréhension de son cours n’est pas le même en classe et à la maison.

« J’ai besoin d’enseigner le dessin manuel à mes étudiants. »

Dans ses cours, Rémi a besoin de dessiner à la main, notamment les principes géométriques qui sous-tendent les différentes projections du métier d’architecte. C’est pourquoi il a adopté la tablette Repaper.

Les bénéfices apportés par Repaper

« Ça a été un gain de temps énorme pour moi ! »

Auparavant, pour expliquer toutes les étapes de construction d’un seul dessin, Rémi réalisait une vingtaine de croquis. Grâce à Repaper et la fonction de gestion des calques de Repaper Studio, Rémi peut décider de masquer ou d’afficher ses calques, et donc de diffuser les plans d’étapes à ses élèves quand bon lui semble. Plus besoin de réaliser 20 dessins. Un seul suffit.

« Mes étudiants comprennent plus facilement. »

Rémi peut désormais profiter du dynamisme apporté par le temps réel. Il trace ses traits, esquisse un croquis : ses tracés ne sont pas figés, ils sont retranscrits en direct sur les écrans de ses élèves. « Les étudiants ont donc toutes les cartes en main pour mieux comprendre les notions un peu complexes, parfois abstraites pour eux ».

« La qualité moyenne de la promotion est supérieur à celle des années précédentes. »

Rémi a pu observer de très bons résultats cette année. En réalité, il nous a même confié que la qualité moyenne de la promotion était supérieure à celle des autres années, époque où il dessinait au tableau en salle de classe. «J’ai moins d’échecs cette année» nous a-t-il fièrement confié.

Son astuce : utiliser les calques sur Repaper Studio

« J’ai eu d’excellents retours de mes élèves quant au fait qu’ils peuvent accéder à la décomposition de mes dessins. »

En tant qu’enseignant en école d’architecture, le dessin, la géométrie, la temporalité du trait et leurs successions sont très importantes pour l’acquisition et la compréhension des étudiants. C’est pourquoi Rémi utilise systématiquement les calques sur l’application Repaper Studio. Les étudiants peuvent ainsi observer et apprendre la chronologie des traits qui leur permettront de construire des formes. Rémi leur partage ensuite ses dessins sous format vidéo (Timelapse) ou PDF.

« Dessiner au tableau ce n’est pas si simple. [...] Donc, finalement, Repaper fonctionne également très bien en amphi. »

Au tableau, Rémi observe qu’il est fatalement nécessaire d’être très proche de la surface d’écriture, mais aussi, qu’il faut faire des très grands dessins pour qu’ils soient visibles jusqu’au fond de l’amphithéâtre. Cela lui demande beaucoup de discipline et d’imagination pour parvenir à se projeter. C’est un exercice qui lui demandait beaucoup de concentration. Repaper est donc aussi une solution lorsqu’il enseigne en classe et en amphithéâtre. Cela permet d’afficher un croquis dynamique et de très grande taille. Ses étudiants apprécient également cette nouvelle méthode.

Repaper Studio : les fonctions préférées de Rémi

Le tableau blanc Repaper Studio

Avec l’application Repaper Studio, Rémi utilise la fonction de tableau blanc pour dessiner les grands principes géométriques qui sont au cœur de son enseignement. Il partage, en direct, la construction des formes, courbes, extensions... A distance, il utilise la fonction partage d’écran de sa solution de visioconférence.

La numérisation du crayon

Le fait de voir le crayon à l’écran lui permet de pointer, mais surtout, d’aider ses étudiants à comprendre la construction de ses traits. « Ils peuvent voir d’où part le trait et jusqu’où il va », ce qui est très important dans la formation d’architecte qui fait constamment appel au geste de la main.

La gestion des calques

Rémi utilise systématiquement les calques pour la construction de son cours. Cette méthode permet à ses élèves de visualiser pas à pas la construction de ses croquis. Avec l’ensemble des calques de son cours, il créé ensuite un seul et unique document regroupant toutes les étapes. Il le transmet ensuite à ses élèves.