Se lancer dans les métiers créatifs.

Il faut bien être conscient que choisir un métier créatif, c’est tout d’abord vouloir choisir un métier de passion. Même si certains vous diront que ces professions ne sont pas un véritable travail, car de l’extérieur, cela peut donner l’impression de s’amuser, il n’en est rien, et il existe toute une gamme d’emplois, dont le travail est omniprésent dans notre quotidien. Que cela soit dans la communication graphique avec le métier de graphiste, de maquettiste PAO, ou même de directeur de création ou artistique, dans les loisirs avec la BD, le milieu du jeu vidéo, le cinéma, les films d’animation et le spectacle, ou encore la mode avec les emplois de styliste ou modéliste, si vous avez la fibre créative, vous trouverez forcément chaussure à votre pied pour faire de vos heures de travail un moment ludique, loin des emplois dits « traditionnels » qui ne vous conviennent pas.

Les métiers de création de plus en plus en lien avec le numérique

Des outils récurrents, quel que soit le métier choisi.

Au fil des innovations technologiques, le numérique s’est ancré de plus en plus dans les métiers créatifs. Ces derniers permettent une nouvelle manière de travailler, et donnent accès à de nouvelles formes d’art. Les logiciels de PAO, de dessin ou de design, comme Illustrator, Photoshop et Indesign, ou bien les softwares de MAO (musique assistée par ordinateur) comme Ableton, sont ainsi devenus incontournables, et il est nécessaire de les maîtriser pour travailler de façon professionnelle avec ses interlocuteurs. On les retrouve notamment dans les métiers du dessin et de la communication, et évidemment dans ceux de la création numérique. Cependant, ils vont souvent à l’encontre de l’apprentissage des bases des différentes formes artistiques, comme la musique ou le dessin par exemple, et beaucoup de personnes se sentent démunies devant la complexité d’utilisation de ces outils numériques, même pour les plus expérimentés dans le milieu créatif.

C’est pour cela que, de plus en plus, on voit apparaître des périphériques permettant de travailler en numérique, avec les sensations d’outils plus traditionnels. C’est le cas notamment dans le dessin, avec certaines tablettes graphiques, à l’instar de la ISKN Repaper, qui permettent de travailler directement sur une feuille de papier, apposée sur la tablette de dessin, et son crayon préféré, avec une bague magnétique, placée autour de ce dernier, qui retranscrit les mouvements et l’inclinaison du stylo lors de son utilisation. Ainsi plus de problèmes de coordination main-œil entre la surface de travail et l’écran. Dessiner devient alors très naturel, et le travail effectué est exploitable sur n’importe quel logiciel graphique. On remarque également de manière générale, que les logiciels de dessin ou ceux du domaine musical, essayent de fournir une interface de plus en plus intuitive, afin que tout à chacun puisse travailler de façon professionnelle, tout en gardant le côté ludique, si cher aux créatifs en tout genre.

Travailler dans le milieu du dessin.

Le milieu du dessin est vaste, mais quel que soit le métier choisi, il nécessite une grande puissance créative. On retrouvera par exemple la profession de dessinatrice ou dessinateur de bandes-dessinées, qui reste la plus représentative de ce domaine de compétence. On oublie cependant vite d’autres métiers comme illustrateur, qui consiste à traduire graphiquement des idées ou des textes, en créant de A à Z les éléments graphiques permettant de mettre en avant ces derniers. D’autres métiers plus spécifiques comme coloriste ou encore dessinateur de presse, peuvent également permettre de s’épanouir dans le milieu du dessin. Pour exercer ces métiers, un niveau bac option arts-plastiques ou arts appliqués, des études artistiques en École des Beaux-Arts, ou d’autres écoles d’art peuvent être un plus, mais celles-ci ne sont pas forcément nécessaires. L’important est de travailler son style graphique afin de pouvoir se démarquer et de réaliser des illustrations attirant l’œil de vos potentiels clients ou futurs employeurs.

Opter pour la communication.

La communication visuelle est sans aucun doute le milieu offrant le plus de débouchés pour les personnes souhaitant exercer un métier créatif. En effet, chaque entreprise souhaite aujourd’hui créer des supports de communication, comme des affiches, des logos, des campagnes et projets de communication… et créer une identité visuelle forte autour de leur marque afin de pouvoir se démarquer dans une concurrence de plus en plus féroce avec la mondialisation. On retrouve plusieurs professions dans les métiers de la communication, notamment dans la création visuelle et le domaine du graphisme et design. Les plus sensibles aux graphismes pourront devenir designers graphistes, et se tourner vers la création de visuels. Les littéraires apprécieront les métiers de storyteller, pour raconter et imaginer une histoire autour d’une marque, ou de concepteur-rédacteur afin de créer du contenu autour d’un produit. À terme, toutes ces professions peuvent mener vers le métier de directeur artistique. Que cela soit pour un produit spécifique ou pour une marque, son rôle sera de valider ou non les propositions de ses collaborateurs, afin de créer une réelle identité, aussi bien graphique qu’historique pour la marque. Si certaines entreprises ont leur pôle communication dédié, lorsque vous choisirez cette voie, vous aurez de grandes chances d’être embauché dans une agence de publicité ou de création graphique afin de répondre à des commandes diverses et variées. Pour ce faire, un cursus spécifique comme un BTS design graphique, des études de graphisme ou un BTS communication, entre autres, sera nécessaire pour être à l’aise avec les différents outils digitaux, essentiels à ces métiers, afin de pouvoir les exercer.

Les métiers du multimédia.

Si nous devions choisir la sphère où les métiers créatifs sont définitivement en lien avec le numérique, nous choisirions sans aucun doute les métiers du multimédia. Omniprésents dans la vie de tous les jours, les contenus multimédias sont énormément utilisés, que cela soit pour communiquer, informer ou pour proposer du divertissement. On retrouve ainsi pléthore de métiers entrant dans cette catégorie. Du graphiste webdesigner, qui réalise l’identité visuelle et le contenu graphique de sites internet, au concepteur designer multimédia, qui accompagnera la création d’un contenu multimédia en mêlant sons, images et textes, afin de former un ensemble cohérent, en passant par le monteur vidéo qui assemblera avec habilité tous les rushs de médias numériques (sons et images) pour créer des films prenants, un grand nombre de professions toutes aussi différentes les unes que les autres s’offrent à vous. On pourrait également citer l’univers du jeu-vidéo, où encore une fois, tous types de métiers créatifs se retrouvent dans les studios spécialisés. On trouvera ainsi le créateur graphique qui dessinera les personnages de vos jeux-vidéos favoris, l’animateur qui mettra en mouvement tous les croquis du storyboard, le storyteller qui créera l’histoire, ou encore le directeur artistique et le développeur qui permettent respectivement que tous les éléments fournis forment un ensemble cohérent et puissent voir le jour. Évidemment, des études spécifiques sont indispensables pour, une nouvelle fois, maîtriser les outils nécessaires à l'exécution des tâches incombant à ces métiers créatifs.

La création au service de la vie de tous les jours.

Créer et imaginer des vêtements.

On l’oublie souvent, mais les vêtements que l’on porte sont forcément créés et imaginés par une ou des têtes pensantes. Ainsi, le métier de styliste n’est pas dédié qu’à la haute couture ou aux indépendants souhaitant vendre leurs créations. Vous pouvez également le retrouver dans des grandes entreprises de prêt-à-porter, ce qui peut vous apporter plus d’opportunités de travail, et vous permet d'évoluer dans le domaine très créatif qu’est celui du textile. Malgré cela, les débouchés restent peu nombreux, et il est indispensable de suivre des formations dédiées pour espérer avoir une chance d’intégrer ce milieu. De nombreux BTS métiers de la mode, licences professionnelles dans le milieu du stylisme, ou masters d’écoles supérieures dédiées, existent afin de vous former pour devenir styliste, modéliste ou même directeur artistique dans le domaine de la mode.

Repenser l’architecture et les bâtiments.

La création peut se voir partout dans nos villes et nos villages. Que cela soit pour les bâtiments ou le mobilier urbain, le métier d’architecte nécessite une part créative importante. Celui-ci doit, tout en respectant les normes de sécurité nécessaire, imaginer et créer de A à Z la forme des bâtiments et des objets urbains, qui seront visibles et utilisés par tous. Cela demande de pouvoir réaliser du mobilier qui plaira au plus grand nombre, tout en étant novateur pour se démarquer, ou au contraire s’intégrer de manière moderne à ce qui existe déjà. Si le métier d’architecte d’intérieur est disponible dès le bac +2, pour devenir architecte en bâtiment, il faudra suivre de plus longues études, d’un minimum de bac +5, et des années supplémentaires pour les personnes souhaitant travailler en freelance.

Concevoir des objets de la vie de tous les jours.

Lorsque l’on imagine un objet, il faut pouvoir faire en sorte que celui-ci se démarque de ses concurrents, et qu’il puisse ressortir dans un rayon pour pouvoir le vendre plus facilement. Il doit également avoir une ergonomie parfaite afin qu’il soit utilisable facilement par le plus grand nombre. Afin de réaliser ces prérogatives, cela demande des compétences techniques importantes, et c’est à ce moment que le métier de designer produit entre en jeu. Celui-ci imaginera la conception graphique de l’objet afin qu’il réponde à tous les éléments du cahier des charges. Il pourra également réaliser le design graphique du packaging. Les contenants et emballages de produits sont de réels outils de communication pour la mise en avant de ces derniers. Le designer produit devra alors redoubler de créativité afin de réussir à attirer l’œil du client, tout en gardant le côté pratique pour le transport et l’utilisation des objets.

Les métiers du spectacle : la créativité pure.

Pour monter sur scène

On ne peut pas parler de métiers créatifs sans mentionner les métiers d’artistes de scène. Ces derniers, comme chanteur, danseur, acteur… ne nécessitent pas forcément d’entrer dans des écoles spécifiques, même si certaines d’entre elles, comme les écoles de théâtre ou le conservatoire, peuvent amener un réel plus pour améliorer ses compétences. Le chemin est difficile pour réussir à en vivre, et faire de la scène son métier, tout en étant dans la lumière est un combat de tous les jours et nécessite un engagement à 100 % pour réussir son objectif. Mais nous le verrons ci-dessous, de multiples alternatives existent pour travailler dans le spectacle, afin d'améliorer ses chances de pouvoir en vivre pleinement.

Travailler dans l’ombre.

Si devenir un artiste sur le devant de la scène est très compliqué, il est possible de trouver un métier créatif, en rapport avec le spectacle, qui permette d'en vivre plus sereinement. Pour les musiciens, on trouve notamment des postes dans la publicité, la communication ou l’habillage sonore, qui permettent de créer des musiques pour des médias divers et variés. Le travail de musicien de studio peut également être demandé afin de mettre en musique des compositions d’autres personnes ayant déjà pu percer dans le milieu. Les acteurs et danseurs ou les personnes passionnées de vidéo et de cinéma peuvent aussi trouver des missions dans le milieu de la télévision ou de la publicité. Enfin, viennent tous les emplois annexes du spectacle, comme régisseur son ou lumière, chargé de production, chargé de billetterie, ou chargé d’administration, qui, bien que proposant des missions plus techniques que créatives, permettent de travailler en lien avec le domaine créatif et avoir ce sentiment d’accomplissement lorsqu’un spectacle se joue.

De nombreux domaines, mais toujours la même démarche.

Nous avons pu le voir, les métiers créatifs sont nombreux, tous différents les uns des autres, mais la démarche reste la même pour tous : réussir à vivre de sa passion, ou du moins, s’en rapprocher un maximum afin de laisser échapper sa créativité chaque jour de travail. Selon votre passion, trouvez les types de métiers correspondant à celle-ci, et faites votre choix pour faire de votre vie professionnelle un moment ludique et de plaisir à chaque instant.