Comment dessiner un logo ?

Créer son logo personnalisé est un travail, différent de ce que les créatifs et experts en dessin peuvent avoir l’habitude de faire. Celui-ci n’est pas qu’artistique. Il a un but commercial, et doit permettre à une entreprise ou à une structure souhaitant se faire connaître, de se créer une nouvelle identité. Avoir les bons outils et les connaissances nécessaires en dessin et en communication est obligatoire pour réaliser un logo intemporel.

Le logo, un outil de communication indispensable.

Créer une véritable identité visuelle, afin d’être reconnaissable et rapidement identifiable, est essentiel pour les entreprises, les associations, les sites internet, ou toute structure souhaitant se faire connaître du grand public. Pour ce faire, le logotype est l’outil parfait pour se créer une identité de marque, et, le logo de l’entreprise doit correspondre à la représentation graphique de celle-ci. Il est, avec le slogan, l’élément le plus important dans la communication d’entreprise, celui-ci devant permettre à tout à chacun de reconnaître la marque au premier coup d’œil, en étant mémorisable par le plus grand nombre. Il est d’autant plus important de ne pas bâcler la création graphique, lors de la conception de logo, celui-ci étant utilisé sur différents supports de communication, des cartes de visite, aux affiches, en passant par la publicité ou les sites internet. C’est ainsi que la grande majorité des structures professionnelles font appel à un designer qualifié travaillant en agence de communication, ou à un graphiste freelance, afin de le créer, l’identité graphique de la société, ainsi que son image de marque.

Avoir les bonnes armes pour bien débuter.

Connaître les bases du dessin.

Afin de concevoir une image de qualité pour la création de logo, les designers doivent avoir un bagage solide en dessin, et une culture générale et artistique, permettant de trouver la bonne idée pour leur client. La création d’une charte graphique est souvent réalisée par les entreprises. Le dessinateur d’un logo doit alors pouvoir réaliser ses dessins dans différents styles, et savoir adapter ses croquis par rapport à celle-ci. Connaître les techniques de dessin, la colorimétrie, le dessin numérique, mais également l’histoire de l’art, afin de créer autour de n’importe quel sujet, et de s’inspirer des plus grands artistes, toutes ces connaissances peuvent vous aider à créer des logos plus inventifs et plus percutants pour la cible de marché visée.

Le logiciel graphique, l'allié indispensable.

Les logos des entreprises doivent pouvoir être utilisés sur n’importe quel support de communication. C’est ainsi que disposer du bon matériel de conception graphique est indispensable pour faire un logo original, et dont les éléments graphiques sauront s’adapter à n’importe quelle situation. L’utilisation d’un logiciel de dessin et d’une tablette graphique est d’ailleurs indispensable pour les graphistes souhaitant créer des logos sur fond transparent, utilisables partout, et dont la taille ne pose pas de problème. Vous pouvez ainsi créer des logos avec des outils comme Photoshop ou Gimp, qui sauront faire leur office grâce à leur polyvalence. Cependant, utiliser un logiciel de dessin vectoriel comme Adobe Illustrator ou Inkscape est bien plus conseillé, grâce au système de vectorisation qu’ils proposent. En effet, une esquisse vectorielle n’utilisant pas les pixels, vous pouvez redimensionner à votre guise votre dessin, sans perte de qualité. Le logo créé reste ainsi en haute-résolution, quel que soit le support utilisé, et la taille de celui-ci. L’inconvénient avec le format vectoriel reste la gestion des couleurs, bien moins efficace qu’avec un logiciel matriciel, utilisant les pixels, mais, et nous y reviendrons, la création de logo ne nécessite pas une grande variété en termes de colorisation. Ces logiciels sont également indispensables, la gestion des calques permettant de travailler chaque élément de votre logo, indépendamment les uns des autres, afin de le réaliser plus rapidement et plus efficacement.

La tablette graphique, une aide primordiale dans la création de logo.

Pour utiliser ces softwares, une tablette graphique se révèle vite indispensable, l’utilisation de la souris et du clavier relevant de l’impossible pour réaliser des dessins numériques de qualité. Si ceux travaillant uniquement depuis leur bureau peuvent opter pour une très onéreuse tablette avec écran, la majorité des graphistes opteront plus volontiers pour celles sans écran, plus maniables et transportables, et bien moins onéreuses, mais ayant l’inconvénient de devoir maîtriser la coordination main-oeil, le dessin ne s’affichant que sur l’écran d’ordinateur, et pas directement sous son stylet. Par ailleurs, l’utilisation de ce stylet, et la texture de la surface de travail peut être perturbante pour les débutants ou les personnes étant habitués à travailler sur papier. Pour ceux appréciant tout de même de faire leurs croquis sur une feuille de papier standard, avant de les retravailler sur ordinateur, ou pour les personnes aimant travailler en déplacement, dans les transports par exemple, ou n’étant tout simplement pas habituées à la coordination main-oeil que demande une tablette sans écran, opter pour une tablette-papier, comme la Repaper de chez ISKN, peut alors être la bonne solution. Ce type de tablette graphique polyvalente permet de créer son esquisse directement sur une feuille de papier, apposée sur la surface de travail, avec son crayon préféré, comme sur un carnet de dessin classique. Elle propose également de travailler de façon autonome, sans ordinateur, grâce à une mémoire intégrée. Il ne vous reste alors plus qu’à transférer votre sauvegarde sur un ordinateur une fois chez vous, et de retravailler votre image directement sur le logiciel de création graphique, comme vous le feriez avec une tablette graphique sans écran classique. C’est un outil de création intuitif, parfait pour les nomades souhaitant s’inspirer de l’extérieur, afin de créer des logos marquants et reconnaissables.

Quelques astuces pour créer un logo.

Analysez le thème.

Les logos d’entreprise doivent représenter, en une seule image, l’identité visuelle complète de celle-ci. Votre dessin devra, en quelques coups de crayon, et tout en respectant la charte graphique de l’entreprise, faire office de représentation graphique de cette dernière. Cela peut passer par une transcription graphique du secteur d’activité de la structure, des valeurs qu’elle prône, d’une référence en lien avec un idéal ou une philosophie, ou cela peut encore être un mot, un slogan stylisé, avec une police de caractères particulière, ou bien tout cela en même temps. Il est donc important, lorsque l’on se lance dans le design de logo sur-mesure, de bien tout analyser, pour proposer une œuvre complète et percutante. Toute la communication visuelle de l’entreprise, l’association ou toute autre structure pour laquelle vous travaillez, passera par ce logotype.

Dessinez simplement.

Lors du processus de création, tous les débutants ayant déjà créé un logo, ont déjà voulu ajouter des détails qui alourdissent le dessin. Afin que vos créations graphiques ne revêtent pas un aspect dépassé et has-been, et pour obtenir un logo moderne avec une identité visuelle forte et intemporelle, dessiner simplement, de façon minimaliste, et concevoir des formes basiques, est la solution. On a tous déjà vu la signalétique de la route ou d’urgence. Celle-ci est simple, efficace, et la typographie ou les icônes utilisées ont l’avantage de rester facilement en tête, et d’être reconnaissables par les observateurs. C’est ce que nous recherchons également avec la création d’un logotype. Cercles, carrés, rectangles, triangles, etc. En utilisant toutes ces figures géométriques de base, et en les imbriquant les unes aux autres, vous arriverez à fabriquer des dessins percutants, ayant un sens, et restant en tête. Il en va de même pour l'écriture. Si la police de caractère utilisée pour écrire le nom de l'entreprise est trop « originale » et complexe, cela alourdira l’ensemble, et le rendra peu attrayant pour l’œil des passants. Apple, Microsoft, Nike, Adidas ou encore la WWF et McDonalds, tous ces exemples de logos, dont la notoriété n’est plus à faire, utilisent des typos et dessins simples et incisifs. Rester dans la simplicité n’est pas si aisé, mais c’est essentiel pour réussir un logo design et reconnaissable par tous.

Adoptez des couleurs visibles et harmonieuses.

Un logo professionnel, même si sa conception de fond est bonne, doit être lisible et visible de loin. C’est pour cela que le choix des couleurs est une étape importante à ne pas négliger. Vous pouvez opter pour le noir-et blanc, une valeur sûre, mais peu originale, et si vous souhaitez de la couleur, pensez à la concordance de celles-ci. Comme pour un dessin, l’harmonie des couleurs est essentielle, et les teintes doivent être maîtrisées. Il faut pour cela essayer de ne pas dépasser 3 couleurs au maximum, avec une dominante vive, une intermédiaire, et une d’appoint si nécessaire. Les couleurs trop ternes ne sont également pas conseillées pour un logo, et utiliser des dégradés, ou des effets trop marqués, au-delà de ne plus être dans l’air du temps, est réellement un frein pour la visibilité de celui-ci.

Sortez des sentiers battus, mais attention, ne recopiez pas.

Lors d’une proposition de logo, le concepteur doit montrer un dessin créatif qui permettra à son client de se démarquer, et de se différencier des concurrents, en étant le plus reconnaissable d’entre tous. Plus sa suggestion sera créative, plus elle sera efficace. Il faut pour cela éviter de s’inspirer trop fortement des choses déjà existantes, afin de créer un nouveau logo, unique, qui participera à la création d’une identité forte. De plus, il serait dommage d’être poursuivi pour atteinte aux droits d’auteur ou pour contrefaçon par un concurrent, pour un simple dessin qui aura l’air sorti du premier générateur de logo venu. Inspirez-vous de la nature, de ce qui vous entoure... Il existe encore de nombreuses pistes à explorer pour trouver un logo efficace.

Attention aux doubles sens.

Le dernier conseil, et pas des moindre lors de la conception de logos, est de porter une attention toute particulière aux doubles-sens. Avoir un double-sens dans ses maquettes peut être la pire des communications pour une entreprise. Si celui-ci peut être voulu, en intégrant un sens caché, en accord avec la philosophie de la compagnie, il peut également être fortuit, et être passé au travers du regard des personnes validant le résultat final. Avoir un signe ostentatoire ou graveleux dans un logo, sans que les créateurs ne s’en soient rendu compte, est déjà arrivé, et, avec la puissance et la rapidité d’Internet, les déclinaisons et les moqueries se sont rapidement développées sur les forums et sites les plus visités. Il faut donc être vigilant lors de la création du design d’un logo, et organiser un brainstorming, avec des personnes neutres, peut être une bonne idée pour réfléchir sur ce qui va et ne va pas dans votre création.

Conclusion

La création de logos nécessite de fortes compétences graphiques, dans le dessin classique comme numérique. Les logos doivent être adaptables sur tous supports, et pour cela, passer par des logiciels de dessin sera indispensable pour le créateur de logo. Si vous n’êtes pas habitué au numérique, une tablette graphique adaptée peut vous aider à passer le pas. Vous devrez cependant rapidement maîtriser le dessin sur ordinateur, les illustrations devant participer à créer une identité visuelle forte, et la cohérence graphique étant de mise pour obtenir un résultat à la hauteur des espérances du client.