L'importance du stylet pour bien dessiner sur une tablette graphique.

Si la tablette graphique était un tapis de souris, le stylet serait la souris. Évidemment, cette comparaison s’arrête ici, ces deux éléments permettant bien plus lorsqu’il s’agit de dessiner sur ordinateur. Nous le savons, une tablette graphique, pour ordinateur portable ou de bureau, est indispensable pour créer des dessins digitaux de qualité. Mais afin d’être totalement à l’aise, l’utilisation du stylet est indispensable, et choisir le bon accessoire pour créer avec confort et précision n’est pas forcément aisé.

Pourquoi utiliser un stylet avec ma tablette graphique ?

Bien que vous ayez le choix d’utiliser ou non un stylet sur des modèles de tablettes numériques multimédias, comme la tablette Samsung Galaxy Tab, l’Apple iPad Pro et son Apple Pencil, la Microsoft Surface Pro et son Surface Stylus Pen, ou toute autre tablette ou smartphone sous Windows ou sous Android et iOS, cela reste avant tout un choix de confort, afin de naviguer entre les applications, surfer sur internet, effectuer une prise de notes en écriture manuscrite sur un document, ou encore éviter les traces de doigts ou les rayures. Contrairement à la tablette multimédia, la possibilité d'adopter ou non un stylet n’est pas applicable avec les tablettes graphiques. En effet, le crayon numérique revêt d’une importance capitale pour quiconque souhaite dessiner avec un périphérique de dessin, la palette graphique, comprenant la tablette et le stylet, permettant de remplacer la souris et le clavier, afin de réaliser des croquis numériques de façon naturelle, précise, avec la sensation de dessiner sur un carnet de dessin. Grâce à celui-ci, et en dessinant directement sur la surface active de votre tablette graphique, vous aurez ainsi la possibilité de reproduire les traits, l’inclinaison et les niveaux de pression que vous pourriez appliquer avec un stylo standard, tout en voyant vos esquisses se réaliser en direct sur votre logiciel graphique. Le stylet remplace ainsi votre crayon habituel, et c’est pour cela qu’en choisir un avec une bonne prise en main et procurant des sensations proches du dessin traditionnel est essentiel.

Quel stylet choisir ?

Une histoire de compatibilité.

De nombreux stylets existent aujourd’hui sur le marché, et faire le comparatif pour choisir le meilleur modèle, avec un rapport qualité prix adapté à votre budget, peut alors devenir un véritable casse-tête, tant le nombre de références disponibles est pléthorique. Il est possible de choisir la solution de facilité, et utiliser le stylet, généralement fourni avec la tablette graphique. Celui-ci sera forcément compatible avec votre périphérique, mais selon que votre nouvelle tablette graphique soit d’entrée de gamme, ou que vous souhaitiez investir dans les meilleures tablettes tactiles adaptées au graphisme du marché, l'accessoire de dessin fourni avec aura une qualité plus ou moins importante. S'il ne répond pas à vos espérances, il est alors possible de se munir d’un stylo numérique vendu séparément, mais si vous faites ce choix, de nombreuses spécificités seront à vérifier en amont. En effet, toutes les tablettes graphiques ne sont pas forcément compatibles avec tous les stylets. Vérifiez donc bien que vous avez affaire à un crayon numérique créé pour fonctionner avec la plupart des périphériques et logiciels graphiques du marché.

Stylet actif ou passif ?

La première caractéristique est de vérifier si votre stylet sera bel et bien adapté à votre tablette graphique. Parmi toutes les références disponibles, on peut être tenté par les stylets d’entrée de gamme, passifs, qui proposent une simplicité et un prix défiant toute concurrence. Mais un simple stylet capacitif passif ne sera pas suffisant pour pouvoir dessiner via une table graphique, celui-ci ne permettant pas de gérer l’inclinaison et le niveau de pression appliqué sur la surface de dessin. La connectivité Bluetooth, afin de communiquer ces informations à la tablette graphique, est en effet inexistante sur ce type d’accessoires pour tablettes. Les stylets passifs sont de ce fait bien plus adaptés pour les smartphones et tablettes électroniques multimédias, plutôt que pour les périphériques graphiques, demandant de la précision dans le dessin. Il faudra alors vous tourner vers des stylets actifs, bien plus adaptés à l’utilisation que les graphistes et dessinateurs souhaitent en faire. Bien plus précis, et proposant un rendu bien plus proche des outils de dessin traditionnels, il permet notamment de transmettre des informations à la tablette graphique, telles que l’inclinaison et le niveau de pression exercé. Votre stylet actif devra cependant être régulièrement rechargé via un socle de recharge adapté, ou par un chargeur utilisant une connectique filaire USB, afin de pouvoir utiliser pleinement toutes ses capacités. Aussi, bien que ses fonctionnalités polyvalentes et sa haute précision en font un élément de choix dans votre palette graphique, le stylet actif reste relativement cher, et n’est pas adapté à toutes les bourses. C’est pour cela que certaines tablettes hybrides d’un nouveau genre, à l’instar de la Repaper par ISKN, proposent aujourd’hui une technologie permettant d’utiliser un stylet bon marché, tel que le Repaper Stylus, répondant aux exigences de précision demandées par les graphistes. En effet, grâce à des capteurs magnétiques intégrés dans le corps de la tablette graphique, et à une bague aimantée, placée de manière naturelle autour de la structure du crayon, afin que celui-ci reste ergonomique, vous pouvez utiliser ce stylet comme un stylo numérique actif, disposant de tous les avantages de ce type de stylets, tels que la prise en compte de l'inclinaison ou la pression exercée, sans les inconvénients de la batterie et de la connexion Bluetooth. Vous pouvez alors retoucher vos dessins numériquement, les coloriser et les finaliser, sur les logiciels les plus utilisés, avec le confort et la simplicité du dessin traditionnel, et même en déplacement, ce crayon numérique n'ayant pas besoin d'être rechargé.

Le confort pour dessiner.

Il vous faudra ensuite porter une attention toute particulière à l’ergonomie du stylet. Tout le monde n’a pas les mêmes mains, et les dessinateurs débutants comme confirmés apprécient utiliser des crayons et stylos fournissant des sensations différentes une fois entre les doigts. Il vous faut donc choisir un stylet numérique, ayant un confort d’utilisation qui sera propre à vos besoins. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, de par sa forme, sa taille ou son épaisseur par exemple, vous ne pourrez pas dessiner avec une aisance qui vous permette de travailler des œuvres abouties et de qualité. Certains stylets proposent en outre un grip en caoutchouc, afin d’avoir une meilleure adhérence pour les manier.

La précision avant tout.

L’utilité d’un stylet est avant tout de pouvoir dessiner avec précision. Cela exclut donc une nouvelle fois les stylets capacitifs passifs d’entrée de gamme, qui pour la plupart, utilisent un embout de type « gomme », suffisant pour naviguer sur un écran tactile pour smartphone ou pour tablette numérique multimédias, mais bien incapable de fournir la précision nécessaire au dessin sur tablette graphique. Il devient donc indispensable de choisir un crayon avec une pointe fine, afin de se rapprocher au plus d’un crayon utilisé dans le dessin traditionnel. Avoir plusieurs mines de rechange peut être également un avantage pour obtenir différentes sensations, avec le même outil. Aussi, faites attention lorsque vous choisissez votre nouvel accessoire de dessin, le stylet devant répondre correctement aux mouvements que vous réalisez en dessinant. Les degrés d’inclinaison, le nombre de niveaux de pression supporté, soyez sûrs que les exigences que vous souhaitez en termes de précision, soient fournies par les caractéristiques de l’outil de dessin choisi.

Comment configurer mon stylet ?

Réglez les paramètres.

Vous avez le stylet idéal, mais votre trait ne correspond pas encore totalement à ce que vous souhaitez lorsque vous dessinez sur votre tablette graphique. C’est donc le moment de fouiller dans les paramètres de votre tablette, ainsi que dans ceux de votre logiciel graphique. Et oui, un stylet, ça se configure ! Il est intéressant d’aller explorer les propriétés de votre tablette graphique dans un premier temps. Dans celles-ci, vous pourrez avoir accès aux différents outils utilisables avec cette dernière, et configurer la sensibilité du toucher de la pointe de votre stylet, mais également celle de l’inclinaison. Plus celles-ci seront élevées, moins vous aurez à effectuer de pression pour que le trait se crée au niveau du pointeur de votre souris, et moins vous aurez à incliner votre crayon pour avoir une réponse adaptée sur votre logiciel de dessin. Pour toujours plus de précision, vous pouvez également fouiller dans les paramètres de vos logiciels. Que cela soit sous Photoshop, Illustrator, Gimp, Inkscape, ou tout autre logiciel de dessin, ou de retouche de photo-numérique tel que Lightning, des options de pression et de sensibilité, adaptées à chaque pinceau ou outil disponible sur votre application de dessin, sont à votre disposition pour réaliser les traits parfaits en fonction de votre utilisation. C’est à vous de déterminer quels niveaux de paramètres vous mettront le plus à l’aise pour réaliser vos croquis.

Mettez en place vos raccourcis.

Sur une grande majorité des stylets actifs, on y trouve un ou plusieurs boutons de raccourcis, placés sur le côté des stylos graphiques. Si ceux-ci sont déroutants au départ, ils permettent néanmoins de travailler bien plus rapidement, en y assignant les fonctionnalités les plus utilisées de votre logiciel de dessin. Gommer, changer d’outil ou passer d’une fonction pinceau à une fonction de sélection, devient un jeu d’enfant, ces possibilités se réalisant en un seul clic ou double clic sur les boutons latéraux de votre crayon numérique.

Je ne suis toujours pas à l’aise avec le stylet, quelles solutions s’offrent à moi ?

Vous avez essayé de nombreux stylets différents, mais que cela soit celui fourni avec la tablette, ou un crayon numérique acheté dans le commerce, vous n’êtes toujours pas à l’aise avec ces derniers et avec l’utilisation d’une tablette graphique. Cela peut venir de la difficulté à gérer la coordination main-oeil, entre votre périphérique et votre écran d’ordinateur, mais également des problèmes de sensations, qui avec les embouts des stylets, et la surface de dessin de votre tablette graphique, donnent parfois l’impression que le crayon glisse trop, et ne vous donne pas le sentiment de travailler avec le confort que vous pourriez avoir avec un crayon normal et une feuille de papier. Si des accessoires existent, comme des films à poser sur la surface de votre tablette ou des embouts spéciaux, ces éléments permettant d’obtenir une sensation de dessin plus « rugueuse », l’option de la tablette hybride, ou tablette scanner, peut être une bonne alternative. En effet, celle-ci, à l’instar de la Repaper par ISKN, permet de dessiner sur papier, avec ses crayons préférés, sur lesquels il suffit d’apposer une bague magnétique, qui communique fidèlement les informations d’inclinaison et de mouvements à la tablette graphique. Le dessin est ensuite transmis instantanément sur votre logiciel graphique favori, ou, si vous ne disposez pas d’un ordinateur à proximité, enregistré directement dans la mémoire de la tablette, grâce à la capacité de stockage de celle-ci. Vous disposez alors du confort et de la précision du dessin sur papier, avec les avantages de pouvoir le retravailler sur logiciel par la suite. De plus, si vous souhaitez vous exercer à l’utilisation d’une tablette graphique plus traditionnelle, afin de coloriser ou de retoucher vos créations numériquement, sans impacter votre croquis sur papier, c’est également possible, en travaillant avec le stylet Repaper Stylus, que nous avons déjà mentionné auparavant, comprenant la bague magnétique intégrée, rendant celui-ci ergonomique et sensible à l'inclinaison et à la pression exercée.

Conclusion

Le stylet est donc indissociable de la tablette graphique, et son utilisation requiert de lui, certaines capacités nous permettant de réaliser des dessins numériques de qualité. Il faut ainsi prendre son temps lorsqu’il s’agit de choisir le bon stylet, certains d’entre eux n’étant réellement adaptés que pour téléphone portable ou pour une tablette tactile multimédia, bien loin des standards attendus pour l’utilisation que l’on souhaite d'un accessoire de tablette tactile spécialisée dans le graphisme. Si les stylets actifs prennent donc l’ascendant pour avoir de bonnes finitions sur logiciel graphique, grâce à la détection précise de l’inclinaison et de la pression exercée, leurs inconvénients au niveau du prix et de la batterie intégrée, nécessitant des recharge fréquentes, peut rebuter les débutants, ou ceux plus habitués au dessin traditionnel. Opter pour une tablette hybride dite « scanner », proposant une option de stylet passif, avec bague magnétique intégrée lui proférant les avantages du stylet actif, comme la détection de l'inclinaison et de la pression exercée, ou de travailler sur papier avec son crayon préféré sur lequel on appose la dite bague, permet de pallier à cela, et devient alors une option plus qu’intéressante.